17 juin 2019

Au Château de Carrouges : Vernissage de l’exposition Christianne Knops

Au Château de Carrouges : Vernissage de l’exposition Christianne Knops

Dans le cadre d’un Eté ornais très contemporain, le Centre des monuments nationaux et le Conseil départemental de l’Orne vous proposent de découvrir au château de Carrouges les peintures de Christianne Knops.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Samedi 15 juin, s’est déroulé le vernissage de cette exposition en présence de Marie-Christine Besnard, conseillère départementale, représentant Christophe de Balorre, président.

Née à Masstricht en 1957, Christianne Knops a étudié à l’Académie des Beaux-Arts de sa ville natale, de 1976 à 1981. A présent, elle travaille en Haute-Savoie et expose régulièrement en France, en Suisse et aux Pays-Bas.
Dans son processus de création, la première idée naît d`une couleur, d’une ligne ou d`une forme. L’artiste travaille intuitivement, sans réflexion ni plan préalable.
Cette spontanéité fait de chaque œuvre une expression très personnelle, indissociable de l`auteur. Chaque œuvre est réellement unique.
L’élaboration d’un tableau fonctionne comme une sorte de squelette que l`on habillerait pour ainsi dire, couche après couche, de chair humaine. La vie est insufflée dans la Matière picturale, le chaos apparent s`anime, acquiert une âme.
La toile se met à respirer tel un organisme vivant. On comprend que l`harmonie recherchée par Christianne Knops à travers ses « genèses » soit très éloignée de la réalité photographique. Ainsi, dans ses tableaux figuratifs, si c`est le plus souvent la forme humaine qui joue le rôle principal, il s`agit toujours de personnages abstraits, sans traits reconnaissables.
A l`individu, l`artiste préfère les relations interhumaines, suggère par exemple une conversation, une étreinte ou d`autres liens de réciprocité, elle propose les ingrédients d`un récit dont elle vous laisse libre de dénouer les fils à votre façon.

Pratique

Exposition Christianne Knops (peinture)
Du 15 juin au 1er septembre 2019Château de Carrouges
Visite libre et gratuite tous les jours de 10h à 12h45 et de 14h à 18h (jusqu’à 17h le 1er septembre)

Circuit des expositions

  • Du 15 juin au 28 juillet – Pauline Le Goïc (sculpture, vitrail, papier) – Eglise La Perrière
    Pour l’exposition dans la Petite Cité de Caractère de La Perrière, en juin et juillet 2019, le thème exploré sera celui du voyage, avec la constitution d’une pièce maitresse sous forme de sculpture en vitrail papier. Une sphère de 50 cm de diamètre, réalisée en partie avec du papier cyanotypé, nous transportera dans un ciel étoilé. En écho à cette réalisation, le déploiement de cartographies imaginaires sur des panneaux de vitrail. L’installation se fera à l’intérieur de l’église du village, dans un dialogue étroit avec l’architecture de ce riche patrimoine.
    Visite libre
  • Du 24 juin au 1er septembre – Fabien Tabur (gravure) – Atelier d’artistes Ecouché-les-Vallées
    La gravure peut être appréhendée comme l’empreinte d’un geste, la trace d’un mouvement. La plaque gravée rend compte de l’action passée, comme l’écorce de l’arbre de la croissance antérieure. Une percée menée par la main comme témoignage, comme trace d’un passage.
    Visite libre tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h. Fermé le lundi
  • Du 25 juin au 28 juillet – Isabelle Petit (collage) – Mairie Longny-les-Villages
    Le dessin comme terrain de jeux, de recherche et d’expérimentation. Explorer des univers différents en jouant avec l’aquarelle, le fusain, les encres, les collages... Maitriser la technique pour s’en libérer et la mettre au service de l’imaginaire, développer un ou des univers. Le papier comme support et point de départ à la création.
    Visite libre le mercredi de 10h à 12h, du jeudi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h, le dimanche de 10h à 12h
  • Du 25 juin au 18 août – Philippe François (sérigraphie) – Ancien tribunal Domfront-en-Poiraie
    « Je conçois mon travail de plasticien comme un support de réflexion et de résistance.
    Mon travail n’est pas un pastiche du réel mais une analyse consciente de notre environnement immédiat, un outil pour comprendre notre société contemporaine et exorciser mes peurs ».
    Visite libre du mardi au vendredi et les dimanches de 14h à 18h
  • Du 28 juin au 1er septembre – Gabrielle Crawford (photographie) – Mémorial de Montormel-Coudehard
    Après une période de travail cinématographique, à la télévision ou encore dans le domaine musical, Gabrielle Crawford se tourne vers la photographie.
    En photographiant les monuments aux morts de la guerre 14-18, elle rend hommage à ceux qui ont sacrifié leur vie pour notre liberté. « Un regard artistique de mère ou de femme regardant son fils ou son mari dans la souffrance de la guerre ».
    Visite libre
  • Du 29 juin au 27 juillet – Françoise Pacé (peinture) – Espace culturel des Halles Sées
    Ce sont les lointains qui m’ont d’abord appelée, et la lumière des horizons qui m’a longtemps invités à explorer toutes les nuances du gris depuis la transparence du blanc jusqu’aux noirs les plus denses.
    Visite libre
  • Du 1er juillet au 31 août – Fabienne Hanteville (sculpture) – porte Saint-Sauveur & Savonnerie de la Chapelle Bellême
    « La création représente pour moi une telle nécessité, un tel besoin, que, même si la vie d’artiste est parfois (souvent) « galère », « personne ne m’empêchera jamais de créer ».
    Tel est le cri du coeur de Fabienne Hanteville, artiste sculpteur, animée d’une passion sans faille pour son art ».
    Visite libre
  • Du 6 juillet au 25 août – Camille Couturier (encre de chine) – Mairie de Sap-en-Auge
    « Disponible et concentrée à la fois, je trace une ligne, quelques gestes pour habiter l’espace, je m’étonne et médite les apparitions ».
    Visite libre les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h et de 14h à 17h, les mercredis de 9h à 12h
  • Du 19 juillet au 25 août – Bernard Alain Brux (installation) – Saint-Céneri-le Gerei
    Ainsi pèsent les mots : une installation à la Chapelle / Déchirures : une exposition à l’Auberge des Sœurs Moisy. Ainsi pèsent les mots : Cette installation monumentale spécialement conçue pour le lieu a été réalisée avec le concours des quotidiens Ouest-France, Le Monde, Libération et Le Figaro.
    Plus de 2 000 personnages découpés dans des feuilles de journaux sont suspendus par des fils accrochés dans les hauteurs de la Chapelle.
Share Button