22 juin 2016

Au Conseil départemental ‘‘Perreaux, l’Ornais qui inventa la première moto’’

Au Conseil départemental ‘‘Perreaux, l’Ornais qui inventa la première moto’’

La première moto de l’Histoire a été imaginée par un Ornais : Louis-Guillaume Perreaux, d’Almenêches. Cet été, le Conseil départemental de l’Orne lui consacre une exposition.

Soyez le 1er à réagir Thème :

L’Hôtel du Département ouvre ses portes au prototype unique au monde de la première moto de l’Histoire, à la vie et à l’oeuvre de son brillant inventeur, dont on célèbre le bicentenaire de sa naissance.

Louis-Guillaume Perreaux (1816-1889), enfant d’ouvrier d’Almenêches, élève du petit séminaire de Sées à l’âge de 16 ans, est un inventeur de génie. On lui doit… la première moto de l’Histoire !

Il demeure un acteur incontournable de la révolution industrielle. Son parcours exceptionnel honore le département de l’Orne au coeur duquel il sera fêté du 26 juin au 2 octobre 2016, notamment au travers d’une exposition "Perreaux, l'Ornais qui inventa la moto" qui promet d’être particulièrement originale.

Exposition, balade à moto, conférence…

La venue de la première moto se fait en lien avec Pierre Gautier, des éditions de l’Ornal, et Guy Rolland, auteur de l’ouvrage Perreaux, la première moto de l’Histoire, paru en 2015. Grâce à eux, et avec la collaboration du Musée de Sceaux, où il est soigneusement conservé, le vélocipède à vapeur inventé par Louis-Guillaume Perreaux, première moto de l’Histoire, est présenté au grand public.

En 1836, Perreaux est inscrit comme boursier à l’Ecole royale d’Arts et Métiers de Châlons (en Champagne), école professionnelle qui forme des apprentis d’où il ressort avec un certificat d’études Mécanicien.

Il est consacré pleinement Ingénieur Civil après ses travaux aux cours des années 1840 avec les savants Arago et Regnault, et surtout après la révolution de 1848 et la création de la Société des Ingénieurs Civils de France.

Dans un monde industriel en pleine révolution, Louis-Guillaume Perreaux prend une part active. Inventif et pratique, l’enfant de l’Orne apportera sa contribution en élaborant et concrétisant de nombreux projets salués par ses pairs. Néanmoins, l’invention de Perreaux qui a traversé le temps est incontestablement la première moto de l’Histoire.

Après avoir trouvé une idée de génie pour faire évoluer le deux-roues, le premier vélocipède motorisé voit le jour. Les premiers essais sont réalisés en 1871. La première moto de l’Histoire sera remarquée aux expositions universelles de Vienne en 1873, à Philadelphie en 1876 et à Paris en 1878. Cette invention a donné des idées à Maybach et Daimler qui réaliseront de leur côté le premier deux-roues propulsé par un moteur à explosion.

Les passionnés de la moto en France et à l’étranger n’ont pas oublié celui qui a permis de révolutionner le moyen de se déplacer à deux-roues.

Une vie vouée à l’invention

De 1840 à sa mort, Louis-Guillaume Perreaux n’a cessé d’inventer : un bateau sous-marin et une hélice à pas variable, la soupape à clapets, un dynamomètre, le canon d’artillerie multicharge à longue portée, dit canon Perreaux, la machine à diviser le millimètre en 1500 parties, le stockage inertiel de l’énergie dans les transports... et en 1871 le vélocipède à grande vitesse à vapeur...

Cette exposition propose à l’Hôtel du Département un parcours pédagogique du père de cet engin révolutionnaire à travers plusieurs espaces. Une série de panneaux illustrés permettent d'abord de survoler sa vie. La galerie des inventions met en lumière un top 10 des inventions de Perreaux : canne-fusil, bateau sous-marin, canon longue portée, machine à diviser le millimètre, stockage inertiel… Autant de projets, pour certains très avant-gardistes, qui ont précédé le vélocipède à vapeur.

Un espace y présente également les circonstances agitées de l'invention : un contexte historique lourd et les premiers tests rocambolesques, pour ne pas dire dangereux, de ce deux-roues révolutionnaire.

Présentation de motos anciennes

En complément, l'exposition éclaire quelques facettes actuelles de la vie du département de l'Orne à travers la moto. Des circuits touristiques, dont regorge l'Orne, sont également à découvrir sur deux-roues, avec des entreprises emblématiques, qui parlent aux motards (Bagster, Heller…).

Différents rendez-vous se préparent, dont une présentation de motos anciennes et classiques, avec le concours du Rétro moto-club alençonnais, et une balade (à moto !) au départ d’Almenêches pour rejoindre l’Hôtel du Département à Alençon, le dimanche 3 juillet 2016. Cette balade est réservée aux motos jusqu’aux années 90. Nombre limité à 100 motos. Inscriptions obligatoires (contact : RMCA).

Sans oublier les deux conférences de Guy Rolland, motoriste averti et passionné d’histoire des techniques, dont la superbe biographie sur Louis-Guillaume Perreaux est le fruit de plus de 20 ans de recherche. La première conférence sera donnée le jeudi 30 juin à 20h30 et la seconde lors des journées du Patrimoine, le dimanche 18 septembre à 15h30.

Un quiz, une maquette de moto à gagner chaque semaine et une conférence le 18 septembre 2016

Tout au long de l’exposition, le public pourra tester ses connaissances sur Perreaux en participant au quiz. En répondant à trois questions, il sera possible de remporter une maquette de moto Heller, chaque semaine, par tirage au sort, parmi les gagnants. Il suffit de remplir un bulletin et de le déposer dans l’urne située dans le hall d’accueil de l’exposition.

Share Button

Commentaire(s)

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.