22 novembre 2011

Charte d’entretien des espaces publics

Les récipiendaires

14 nouvelles communes récompensées ainsi que l'agence des infrastructures routières du Bocage, service du Conseil général de l’Orne.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Traiter moins et mieux les espaces publics ou ne plus utiliser de produits phytosanitaires, c’est-à-dire de pesticides : tel est le principe de la charte d’entretien des espaces publics que signent peu à peu depuis 2006 les collectivités du département sous l’impulsion du Conseil général de l’Orne et du syndicat départemental de l’eau.

12 nouvelles communes ornaises viennent d’être récompensées pour un an de bonnes pratiques à l’utilisation des produits phytosanitaires et obtiennent le label « une feuille ».

Les communes de Champsecret et de Sainte Opportune se démarquent en accédant au label « trois feuilles », niveau qui distingue les collectivités n’utilisant plus du tout de produits phytosanitaires, comme l'agence des infrastructures routières du Bocage, service du Conseil général de l’Orne.

Les récipiendaires Lundi 21 novembre 2011, à l’Hôtel du Département à Alençon, les élus et les agents municipaux des communes récipiendaires ont reçu leurs récompenses des mains des différents conseillers généraux présents, alors que Jackie Legault, vice-président du Conseil général chargé de l’agriculture et du développement durable, a rappelé que « l’implication de chacun à nos côtés est des plus précieuses pour la protection de notre ressource en eau, notre or bleu, pour défendre notre beau territoire et son avenir ».

Le palmarès 2011

Les collectivités récompensées par le label « une feuille », le niveau 1

  • Briouze,
  • Couterne,
  • Landigou, 
  • La Chapelle-au-Moine, 
  • La Lande-Patry, 
  • Lonlay-le-Tesson, 
  • Putanges-Pont-Ecrepin, 
  • Saint Georges-d'Annebecq, 
  • Saint Georges-des-Groseillers, 
  • Sées, 
  • Vimoutiers, 
  • Yvrandes.

Les collectivités récompensées par le label « trois feuilles », le niveau 3

  • Champsecret, 
  • Sainte-Opportune.

Le Conseil général de l’Orne, label « trois feuilles, le niveau 3

  • Le service des espaces verts, 
  • le service gestion du réseau routier (les agences des infrastructures routières du Perche, d’Ouche, des Pays d’Argentan et du Pays d’Auge ornais, et d’Alençon).

Depuis 2006, le  et le syndicat départemental de l’eau sensibilisent les communes du département à ne plus utiliser de produits phytosanitaires

Conseil général de l’Orne Devant la dégradation progressive de la qualité de l’eau, la prévention des pollutions est devenue un enjeu majeur pour l’Orne. Il concerne à la fois la santé publique et la protection de l’environnement.

Or, les villes et villages peuvent être sources de pollutions des eaux. La raison majeure en est l’utilisation de produits phytosanitaires dont ceux utilisés pour entretenir les espaces publics. En effet, dans les zones urbaines, l’imperméabilité des sols favorise le transfert des produits chimiques vers les rivières.

Améliorer la qualité de l’eau à sa source, protéger les écosystèmes mais aussi la santé des hommes : tels sont les objectifs poursuivis par la charte d’entretien des espaces publics initiée en 2006 dans l’Orne, dans le cadre d‘une démarche conjointe avec différents partenaires (les Conseils généraux de la Manche et du Calvados ainsi que les agences de l’eau Loire-Bretagne et Seine-Normandie), sous l’impulsion de la fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles (FREDON) de Basse-Normandie.

Une charte en trois étapes

La signature de la charte des espaces publics est pour une collectivité un engagement fort vers des pratiques plus respectueuses de l’environnement dans l'entretien des espaces publics dont elle a la charge.

Par des méthodes plus douces, l'intervention du jardinier est raisonnée et l'emploi des produits phytosanitaires (désherbants, insecticides…) est strictement cadré. Peu à peu, les produits chimiques sont remplacés par d’autres techniques (arrachage mécanique ou désherbage thermique) et des actions de prévention (comme le paillage ou la pose de couvre-sol).

Signer la charte d’entretien des espaces publics signifie un engagement concret à réaliser un audit des pratiques, à mener des actions de sensibilisation des agents et des habitants de la commune ainsi qu’à suivre des actions de formation au désherbage avec le soutien financier du Syndicat départemental de l’eau et les agences de l’eau (Seine-Normandie et Loire Bretagne). Trois niveaux d’engagement sont proposés :

  • « Traiter mieux » - le niveau 1, label « une feuille »
    C'est bien connaître les produits pour mieux les utiliser en termes d’usage et de dosage, apprendre à étalonner (adapter la pulvérisation à chaque usage), bénéficier d’un audit pour mettre les conditions de stockage et le matériel aux normes, connaître les règles de nettoyage du matériel, d’élimination des déchets, de protection des utilisateurs…
  • « Traiter moins » - le niveau 2, label « 2 feuilles »
    C’est s’engager à réaliser un plan d’entretien phytosanitaire des espaces publics, tester des techniques alternatives au désherbage chimique et réaliser des aménagements pour supprimer les interventions chimiques.
  • « Ne plus traiter du tout chimiquement » - le niveau 3, label « 3 feuilles »
    C’est faire le choix d’un entretien uniquement mécanique ou thermique (vapeur ou eau chaude) et/ou de l’utilisation des couvre-sol (en techniques préventives).

64 collectivités ornaises ont signé la charte - 38 sont récompensées au total

signature Depuis sa création en 2006, 62 communes et Communautés de communes ont signé la charte d’entretien des espaces publics. Les dernières à avoir signé sont : Athis-de-l'Orne, Beauvain, Saint Brice en Passais, Saint Christophe de Chaulieu, Saires-la-Verrerie, Antoigny, Durcet, Flers, La Haute-Chapelle, Mehoudin, Saint Maurice-du-Désert, Saint- Pierre-du-Regard.

A ce jour près de 368 agents ont été formés aux bonnes pratiques phytosanitaires. Le Parc régional Normandie-Maine a également signé la charte.

Parmi les signataires de la charte, 24 avaient déjà été récompensées pour leurs bonnes pratiques :

Le palmarès 2010

  • Argentan, niveau 1
  • Bellou-en-Houlme, niveau 1
  • Caligny, niveau 1
  • Condé-sur-Sarthe, niveau 1
  • Comblot, niveau 3
  • La Chapelle-d’Andaine, niveau 1
  • La Ferté-Macé, niveau 1
  • Les Tourailles, niveau 1
  • Saint Honorine-la-Guillaume, niveau 1
  • Saint Martin-du-Vieux-Bellême, niveau 1
  • Saint Paul, niveau 1
  • Plusieurs services du Conseil général de l'Orne, niveau 3

Le palmarès 2009

  • Bellême, niveau 1
  • Craménil, niveau 1
  • Bellou-le-Trichard, niveau 3
  • Le Châtellier, niveau 3
  • Pointel, niveau 3

Les palmarès 2007 et 2008

  • La Ferrière-aux-Etangs, niveau 1
  • Le Ménil-de-Briouze, niveau 1
  • Messei, niveau 1
  • Saint Cornier-des-Landes, niveau 1
  • Saint Mars-d’Egrenne, niveau 1
  • Soligny-la-Trappe, niveau 1
  • Torchamp, niveau 1

Les services du Conseil général : « 3 feuilles » depuis 2010

Depuis 2008, différents services du Conseil général ont adopté une démarche active de développement durable, respectueuse de l’environnement pour les espaces publics dont ils ont la charge (dont les bords de routes départementales).

développement durable

Avant même de signer la charte, les produits chimiques avaient été progressivement diminués et sont abandonnés depuis 2010, pour faire place à de nouvelles méthodes alternatives : désherbeur thermique ou manuel, réalisation sur place du paillage avec les végétaux coupés, compost, maison à insecte…

Le service des routes quant à lui, entretient les ronds-points et les bords des routes départementales - près de 6 000 km - en utilisant de nouvelles techniques de substitution, parfois délicates à mettre en oeuvre pour les agents qui interviennent désormais manuellement sur les ilots ou mécaniquement le long des glissières de sécurité.

En 2010, les services du Conseil général ont été récompensés par l’obtention du label de niveau 3 pour le service des espaces verts, le service gestion du réseau routier (les quatre agences des infrastructures routières du Perche, du Pays d’Auge, du Pays d’Ouche et de la plaine d’Argentan et d’Alençon).

En 2011, l'agence des infrastructures routières du Bocage est donc labellisée au niveau 3, et quatre collèges pilotes se sont engagés dans la démarche de la charte d’entretien des espaces publics, leurs pratiques ont été auditées.

Contact

Syndicat département de l’eau
Lucie JOUVENCEL
27, bd de Strasbourg
BP 75
61003 ALENCON Cedex
Tél.: 02 33 29 99 67
Fax: 02 33 29 99 69
Email : jouvencel [dot] lucie [at] cg61 [dot] fr

Catégorie :

Share Button