6 juillet 2018

Le collège de Passais-Villages va accueillir deux classes primaires, d’importantes subventions votées

Le collège de Passais-Villages va accueillir deux classes primaires, d’important

Sous la conduite de Christophe de Balorre, Président du Conseil départemental, les membres de la Commission permanente du Département ont examiné de nombreux dossiers, ce vendredi 6 juillet.

Soyez le 1er à réagir Thème :

D’importantes subventions ont été notamment accordées, dans les domaines de l’économie, de l’environnement, de l’habitat, de l’agriculture, du tourisme, du patrimoine, du sport et de la jeunesse.

À noter que le Département a accepté d’ouvrir son collège public de Passais-Villages à deux classes primaires, que l’école communale ne peut accueillir : une première dans l’Orne !

 

Passais-Villages : le collège va accueillir des élèves de primaire

C’est une première dans l’Orne. Et peu de cas similaires sont encore recensés en France, où l’Éducation nationale incite, de plus en plus, à un rapprochement collège/école élémentaire, précisément pour le cycle 3 (Cours moyens et 6e), dans le cadre de la loi sur la refondation de l’école de la République.

Innovation de taille au Conseil départemental, dont la Commission permanente a pris la décision, frappée au coin du bon sens, d’ouvrir l’un de ses 31 collèges publics « René Goscinny », de Passais-Villages, à des élèves de primaire.

L’école communale, qui doit être reconstruite, est trop à l’étroit pour les accueillir. Mais il y a de la place au collège !

Le Département va donc mettre à disposition des élèves de Cours moyens, deux classes du collège inoccupées. Pour certaines activités, telles que les sciences, la technologie, l’informatique, les arts plastiques, les écoliers pourront même bénéficier des aménagements et équipements de différentes salles spécialisées. Ils auront, aussi, la possibilité de fréquenter le Centre de documentation et d’information

Parallèlement, une évolution du dispositif de garderie est validée, permettant aux enfants de Cours élémentaires et de Cours moyens de se retrouver, sur le temps périscolaire, dans les locaux du collège Goscinny.

Soutien à l’économie : 320 000 € d’aides

  • Le Conseil départemental est un précieux partenaire des entreprises ornaises en développement.
    • 52 672 € à la SAS Langlois-Martin (St-Ouen-sur-Iton). Spécialisée dans la création et la fabrication de paillettes pour la broderie de très haute qualité,l’entreprise transfère son activité de la région parisienne vers l’Orne. Il s’agit du dernier fabricant de paillettes françaises, qui emploie cinq personnes et envisage un recrutement sur son nouveau site, volontairement aménagé  à proximité de la Manufacture Bohin et de son musée, en vue departenariats culturels autour de l’activité industrielle.
    • 93 452 € à la SAS Axfil (St-Ouen-sur-Iton). La société fabrique des axes et aiguilles de précision, à partir de fils métalliques, pour les industries de pointe (automobile, médical, ameublement, aéronautique, électronique, connectique, alimentaire). Le projet consiste à acquérir un terrain et réhabiliter un bâtiment afin de développer l’activité, à terme, sur plus de 5 000 m2. Lacréation de quatre emplois est envisagée dans les trois ans.
    • 69 381 € à la SARL Poulain (Athis-Val-de-Rouvre). L’entreprise familiale, spécialisée dans la mécanique et la maintenance des matériels roulants et des machines industrielles, envisage de se diversifier dans la connectique et le guidage électriquesL’acquisition d’un terrain de plus de 7 000 m2, une extension de bâtiment et la réhabilitation de locaux existants permettront le développement l’activité. Parallèlement, les effectifs (21 salariés) devraient, croitre avec l’embauche de trois personnes dans les trois ans.
    • 78 941 € à la SARL J.V. La Française Internationale (Flers). La société est spécialisée dans le matériel de production pour l’industrie agroalimentaire(hachoirs pour steack, cuiseurs à jambon, découenneuses, mélangeurs, operculeuses). Elle souhaite développer un volet « recherche et développement » et se lancer dans la révision de machines d’occasion. L’extension des locaux est envisagée sur plus de 570 m2, parallèlement àl’acquisition de matériels spécifiquesTrois créations d’emploi sont envisagées dans les trois ans.
  • Le Conseil départemental soutient financièrement les initiatives en faveur l’artisanat, du petit commerce et des services.
    • 10 000 € à la commune de Tourouvre-au-Perche, pour la réhabilitation de locaux commerciaux à Tourouvre. Une auto-moto-école devrait s’y installer à la place de la boucherie qui a fermé il y a plus de cinq ans.
    • 15 000 € (5 000 € par projet) dans le cadre de l’opération collective de modernisation de l’artisanat et du commerce en milieu rural pour l’acquisition de matériel par des trois entreprises de La GonfrièreL’Aigle et La Ferté-en-Ouche (Gauville).
    • 1 000 € à la SARL Mégawest, pour l’agrandissement et la modernisation du studio d’enregistrement de sa radio locale, qui diffuse sur le Pays du Bocage et apporte ainsi un soutien actif à de nombreus manifestations et initiatives du territoire.

 

Environnement : 571 000 € d’aides

  • Le Conseil départemental reste mobilisé pour aider les collectivités à financer leurs investissements dans les domaines de l’alimentation en eau potable et de l’assainissement. Pas moins de 211 400 € de subventions attribués pour huit projets.
    • 91 800 € pour l’alimentation en eau, sur St-Symphorien-des-Bruyères, St-Didier-sous-Ecouves, RouperrouxCouterne et Le Pas-St-L’Homer ;
    • 119 600 € pour l’assainissement collectif, sur la Communauté de communes de la Vallée de la Haute-Sarthe, Vimoutiers, Val-au-Perche etPerche-en-Nocé.
  • Le Conseil départemental aide les collectivités à financer leurs investissements en faveur de la continuité écologique des cours d’eau et de la lutte contre les inondations.
    • 31 901 € pour le Syndicat mixte du bassin de la Dives (Vimoutiers), laFédération de l’Orne pour la pêche, le Syndicat du bassin de la Haute-Sarthe, le Parc naturel régional Normandie-Maine.
  • Le Conseil départemental poursuit une politique visant à promouvoir l’efficacité énergétique.
    • 25 000 € au titre de la lutte contre la précarité énergétique (33 bénéficiaires) ;
    • 6 922 € à St-Pierre-d’Entremont, pour des travaux d’isolation à la salle des fêtes communale (amélioration des performances énergétiques).
  • Le Conseil départemental participe aux dépenses de fonctionnement des Parcs naturels régionaux, en tant qu’adhérent des Syndicats mixtes :
    • 189 865 € pour le Parc naturel régional Normandie-Maine ;
    • 106 000 € pour le Parc naturel régional du Perche.

 Santé : plus de 216 000 € d’aides

  • Le Conseil départemental est, depuis de nombreuses années, mobilisé pour lutter contre la désertification médicale, notamment en apportant des aides aux collectivités souhaitant réorganiser et conforter l’offre de soin.
    • 50 000 € pour la Maison médicale de St-Georges-des-Groseillers ;
    • 100 000 € pour le Pôle de santé libérale et ambulatoire de Vimoutiers ;
    • 66 667 € pour le Pôle de santé libérale et ambulatoire d’Argentan.

Travaux de sécurité routière : plus de 220 000 € de subventions

  • De nombreuses opérations de sécurité sont financées avec le concours du FAL, qui est abondé par le produit des amendes de police « circulation routière ». Le montant de l’enveloppe 2018 est de 261 000 €, en diminution de 13% par rapport à l’an dernier ; 22 projets sont co-financés, pour 222 000 € de subventions attribuées.
    • 49 000 € pour la sécurisation des aires d’arrêt d’autocar et leurs abords, àTournai-sur-DivesLe Mêle-sur-SartheGouletNocé et Craménil ;
    • 133 569 € pour des travaux visant à faire ralentir les véhicules, à Tournai-sur-DivesDamignyCalignyMesseiTrunChanuVal-au-PercheSt-Martin-des-LandesSt-Germain-de-la-CoudreMontsecret-Clairefougère etGandelain ;
    • 24 000 € pour des aménagements de carrefours, à Nocé et La Chapelle d’Andaine ;
    • 15 260 € pour l’installation et la mise aux normes de signaux lumineux, àBazoches-sur-HoesneBretoncelles et Larchamp.

Opération programmée d’amélioration de l’habitat : 30 000 € d’aides

  • Le Conseil départemental accompagne les collectivités pour le financement du suivi et de l’animation des opérations programmées d’amélioration de l’habitat. LaCommunauté de communes des sources de l’Orne s’engage dans cette démarche, visant l’objectif « territoire à énergie positive », sur la période 2018-2021 ; subvention départementale de 30 000 € sur trois ans, soit 10 000 € par an.

 Aides à l’hébergement touristique : 40 000 € d’aides

  • Le Conseil départemental accompagne les projets publics et privés contribuant au développement de l’offre d’hébergement touristique.
    • Gite de groupe : 20 000 € à la commune de St-Céneri-le-Gérei, pour la création d’un gîte de groupe de quinze couchages dans un ancien logement communal ;
    • Gîte rural : 8 708 € à la commune d’Igé pour l’aménagement d’un gîte de deux chambres à l’étage de la mairie ;
    • Chambres d’hôtes : 12 000 € pour la création par des particuliers de deux chambres d’hôtes dans une longère, à Préaux-du-Perche (Perche-en-Nocé).

 Soutien à l’agriculture : près de 150 000 € pour l’équipement de 37 exploitations

  • La nouvelle politique de soutien à l’agriculture du Conseil départemental le conduit à subventionner les petits investissements (d’un montant inférieur à 10 000 €) réalisés par les exploitants. Il s’agit de contribuer à l’amélioration desconditions de travail et de l’environnement sanitaire, à l’aménagement dessystèmes herbagers, au développement des filières de proximité, de laperformance environnementale et de l’agri-technologie (matériels innovants) :
    • 147 510 € pour 37 dossiers (agriculture conventionnelle, agriculture biologique, jeunes agriculteurs et CUMA).

 

Restauration du patrimoine : 61 000 € de subventions

  • Le Conseil départemental porte une politique volontariste d’aide à la restauration du patrimoine architectural et mobilier, public et privé.
    • 13 592 € pour le patrimoine privé (château de Falandre à Mahéru, oratoire Notre-Dame à Passais-les-Villages, maison à La Perrière ;
    • 23 558 € pour le patrimoine public (grange aux dîmes de Joué-du-Plain, mairie de Longny-au-Perche, chapelle de St-Céneri-le-Gérei ;
    • 23 857 € pour les églises St-Barthélémy de L’Aigle, St-Sauveur de Bellême,Notre-Dame de Courgeon, Notre-Dame du Mêle-sur-Sarthe et St-Malo de La Fresnaye-au-Sauvage.

 Equipements sportifs : 45 000 € pour quatre projets

  • Le Conseil départemental accompagne les collectivités territoriales qui investissent dans la construction d’équipements sportifs.
    • 15 562 € pour la construction d’un city-stade à Neuilly-sur-Eure (Longny-les-Villages) ;
    • 8 612 € pour la création d’un espace ados « city-park » à Messei ;
    • 12 647 € pour l’aménagement d’un plateau multisport de type « city-park » àCondé-sur-Huisne (Sablons-sur-Huisne) ;
    • 8 000 € pour la création à St-Denis-Sur-Sarthon, d’un pumptrack, équipement intergénérationnelle innovant pouvant accueillir vélos, skates, long-boards, rollers, trottinettes.

 De nombreuses manifestations sportives encouragées

  • Le Conseil départemental apporte son aide à l’organisation de nombreuses manifestations  et animations sportives.
    • 2 000 € à l’Union cycliste Alençon-Damigny, pour la 29e édition du Signal d’Ecouves (22 juillet) ;
    • 500 € pour les Foulées du terroir, course pédestre entre Vimoutiers et Livarot (2 septembre) ;
    • 700 € à l’Entente St-Germain/Alençon handball, pour le tournoi « mini hand-maxi plaisir d’Alençon ;
    • 1 500 € au Tennis-club de L’Aigle, pour la 3e édition de lOpen féminin (du 8 au 23 septembre) ;
    • 1 500 € pour les Galopades du Patrimoine, à Alençon (14 septembre) ;
    • 900 € à l’UBCUA pour le tournoi espoirs Pro de basket d’Alençon (8 et 9septembre) ;
    • 400 € au Trial-club de Corbon, pour l’endurance motos de La Chapelle-Montligeon (28 octobre) ;
    • 350 € au Moto-club de Bellême (communication), pour son moto-cross (14 juillet) ;
    • 1 900  € pour la 3e édition du Semi-marathon d’Argentan (6 octobre) ;
    • 600 € aux Mini bolides chanusiens pour deux manches du Championnat de France de voitures radio commandées ;
    • 500 € à l’A3 Alençon athlétisme, pour la 5e édition de la course pédestre « La Vétérante » de Damigny (14 octobre) ;
    • 1 000 € à Sport automobile évènement, pour la 4e course de côte inter-régionale à Putanges-le-Lac (La Forêt-Auvray, les 21 et 22 juillet) ;
    • 2 000 € au District de l’Orne de football, pour le tournoi U13 « L’Orne lance la Coupe du Monde 2018 » ;
    • 2 000 € à Activ’Orne, pour le Trial de La Roche d’Oëtre (20 et 21 octobre) ;
    • 9 000 € au Comité départemental de cyclisme, pour la 2e édition du Tour de l’Orne (8 et 9 septembre) ;
    • 1 500 € à l’Alliance Judo 61 (division nationale), pour son équipe féminine qualifiée pour le Championnat de France de Nationale 1 ;
    • 900 € pour trois Ornais sélectionnés en Championnat d’Europe : Eric Loiseau (escrime), Corinne Corvée et Alexandre Riou (Badminton).

 Aides à la jeunesse : 29 000 € de bourses et subventions

  • Le Conseil départemental aide les jeunes qui préparent le Brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur d’accueils collectifs de mineurs BAFA).
    • 1 200 € de bourses jeunesse, au profit de 12 jeunes candidats au BAFA ;
    • 2 000 € de bourses jeunesse, pour l’approfondissement et la qualification BAFA (20 dossiers).
  • Le Conseil départemental co-finance des « projets jeunes ».
    • 800 € pour Tremplin électro-rock, de Briouze (concert) ;
    • 800 € pour Specque (Simulation du parlement européen Canada-Québec-Union européenne) ;
    • 800 € pour Fizarana (engagement d’adolescents dans un dispensaire malgache) ;
    • 1 000 € pour Erasmus « programme européen – échanges de jeunes » (MJC de Flers) ;
    • 1 000 € pour la Rencontre interculturelle à travers la nature et les arts (Fontenay-les-Louvets) ;
    • 2 500 € pour le Café associatif Young TEA’m Projects (MJC de Flers) ;
    • 800 € pour le festival Cithem (L’Assoc’tom Art d’Alençon) ;
    • 4 000 € pour la compétition internationale de Hip Hop (Alençon) ;
    • 2 000 € pour Kolectiv’web tv (création d’un média citoyen, à L’Aigle) ;
    • 1 000 € pour le Chantier à la Maison Colin (Montemerrei).
  • Le Conseil départemental encourage l’organisation du transport collectif de jeunes, en contribuant au financement - en partenariat - de véhicule de transport en commun « 9 places ».
    • 5 304 € pour le Club Athlétique Aiglon « CAA rugby » ;
    • 6 000 € pour le Patronage laïque d’Argentan.
Share Button