1 juin 2018

Poursuite de la voie verte, Bourses étudiant, Archives départementales

Poursuite de la voie verte, Bourses étudiant, Archives départementales

Sous la conduite de Christophe de Balorre, Président du Conseil départemental, les membres de la Commission permanente du Département ont examiné de nombreux dossiers, ce vendredi 1er juin.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Des bourses ont été attribuées aux jeunes Ornais poursuivant leurs études, ainsi que des subventions au titre de l’environnement, de l’agriculture, du tourisme, des manifestations équestres et des enseignements artistiques.  

Les élus ont validé un projet d’étude pour la poursuite de l’aménagement de la voie verte sur l’ancienne voie ferrée Alençon-Les Rives d’Andaines, dans le cadre de la stratégie  vélo. Et trois nouveaux partenariats concernant les Archives départementales.


Stratégie vélo : une étude pour le prolongement de la voie vertesur l’ancienne voie ferrée entre Alençon et Les Rives d’Andaine.

La Vélofrancette et la Véloscénie sont deux itinéraires de portée nationale sur lesquels le Conseil départemental appuie sa stratégie vélo. La Véloscénie, aménagée en site propre entre Sablons-sur-Huisne et Alençon, s’affirme comme un vecteur de développement de la fréquentation touristique des communes traversées. D’où la volonté des Départements de l’Orne et de la Mayenne de poursuivre l’aménagement de l’itinéraire, sur le tracé de l’ancienne voie ferrée, au-delà d’Alençon et jusqu’aux Rives d’Andaines (Couterne).

Pour mener à bien ce projet de voie verte, la réalisation d’une étude faune-flore est notamment nécessaire. Elle sera lancée au titre d’un groupement de commande Orne-Mayenne, dont le Conseil départemental de l’Orne sera le coordonnateur.

 

 

 

 

 

 

Manifestations équestres : plus de 14 000 € de subventions

Dans le cadre de sa politique de soutien aux manifestations équestres, le Conseil départemental a accordé plus de 14 000 € de subventions pour co-financer l’organisation de différents concours hippiques.

  • 2 100 € à la Société hippique rurale de Gacé (CSO pro du 20 au 22 juillet au Haras du Pin) ;
  • 7 200 € à l’Association des cavaliers, de Villers-en-Ouche (concours de dressage, CCE et club poney amateurs) :
  • 300 € à l’Association des cavaliers ornais de randonnée (ACOR) d’Alençon(endurance) ;
  • 500 € à l’association Cramponne & vous du Bouillon (CSo amateur) ;
  • 1 150 € au Centre équestre sagien, de Sées (CSO et dressage) ;
  • 600 € à la Ferme des Tertres, de La Chapelle-près-Sées (TREC amateur) ;
  • 600 € au Syndicat ornais du cheval percheron (attelage amateur) ;
  • 1 700 € à l’Association départementale d’attelage de l’Orne, du Pin-au-Haras(attelage amateur et tradition, TREC attelé).
 
 

Enseignement artistique : 32 500 € pour les écoles de musique

Au titre du schéma départemental des enseignements artistiques (musique, danse, art dramatique, arts plastiques et arts du cirque), le conseil départemental accorde des aides aux écoles de musiques à la fois pour le fonctionnement (en fonction des effectifs) et pour l’investissement (acquisition de matériel).

  • Subventions de fonctionnement :
    • 24 000 € à Argentan Intercom (conservatoire à rayonnement intercommunal) ;
    • 2 068 € à la Communauté de communes des Valles d’Auge et du Merlerault ;
    • 2 403 € à l’école de musique associative de Condé-sur-Sarthe.
  • Subventions d’investissement :
    • 4 000 € à la Communauté urbaine d’Alençon (conservatoire à rayonnement départemental).

Aides à la poursuite des études : 25 000 € pour les jeunes

Le Conseil départemental, dans le cadre de sa politique d’aide à la poursuite des études, consacre cette année une enveloppe dont le montant a été porté 25 000 €, en faveur des jeunes étudiants (36 dossiers) :

  • Enseignement supérieur :
    • 6 864 € au titre des bourses pour des études à l’étranger (7 dossiers) ;
    • 1 832 € au titre des bourses pour des stages à l’étranger (4 dossiers).
  • Enseignement sanitaire et social :
    • 16 299 € au titre des bourses (24 dossiers) ;
    • 1 220 € en prêts d’honneur (un dossier). 

Soutien à l’agriculture : 180 000 € pour l’équipement de 21 exploitations

La nouvelle politique de soutien à l’agriculture du Conseil départemental le conduit à subventionner les petits investissements (d’un montant inférieur à 10 000 €) réalisés par les exploitants. Il s’agit pour le Département de contribuer à l’amélioration desconditions de travail et de l’environnement sanitaire, à l’aménagement des systèmes herbagers, au développement des filières de proximité, de la performance environnementale et de l’agri-technologie (matériels innovants) :

  • 180 110 € pour 21 dossiers (agriculture conventionnelle, agriculture biologique, jeunes agriculteurs et CUMA).

 

Environnement : près de 23 000 € de subventions

  • Lutte contre la précarité énergétique : 11 250 € de subventions

Le Conseil départemental encourage financièrement les particuliers qui investissent dans des dispositifs de chauffage à énergies renouvelables (inserts et poêles à bois ou granulés). Pour 15 dossiers, 11 250 € d’aides ont été octroyées.

  • Amélioration des performances thermiques : une aide de 5 407 €

Le Conseil départemental soutient les collectivités qui entreprennent des travaux d’amélioration des performances thermiques dans leurs bâtiments. Une aide de 5 407 € est accordée à la ville d’Alençon pour la réhabilitation des locaux du Centre communal d’action sociale.

  • Plantation de haies bocagères : coup de pouce du Département

Dans le cadre de sa politique d’aide à la création de haies bocagères, le Conseil départemental a accordé 800 € de subvention pour la réalisation d’un plan de gestion des haies, à Fay.

Tourisme : 22 000 € pour renforcer l’offre d’hébergement et l’accueil

Dans le cadre de sa politique en faveur du tourisme, le Conseil départemental accompagne les porteurs de projets qui contribuent à renforcer l’offre d’hébergement. Deux subventions ont été accordées :

  • 12 000 € pour la création d’un gite rural à Epperais (Belleforêt-en-Perche) ;
  • 6 512 € pour la restructuration complète du gite de groupe du Haras de Sainte-Eugénie, à Aubry-en-Exmes.

Le Conseil départemental accompagne les collectivités qui s’engagent pour l’améliorer l’accueil dans les offices de tourisme et lieux de visite.

  • 3 478 € à la Communauté de communes du Haut-Perche pour des travaux de jalonnement et de pose de plaques sur les bâtiments remarquables de la « Petite cité de caractère », Longny-au-Perche (Longny-les-Villages).

Opérations archéologiques : 18 000 € d’aides

Le Conseil départemental finance, chaque année, différentes opérations archéologiques programmée en concertation avec la Direction régionale des affaires culturelles et conduite par des archéologues habilités.

  • 2 000 € pour la prospection thématique « Les premiers hommes en Normandie » ;
  • 1 000 € pour le projet collectif de recherche « Vestiges de la Seconde guerre mondiale » ;
  • 7 000 € pour les fouilles programmées : à Goulet « Le Mont » (4 000 €) et à Moulins-sur-Orne « Brûle-Piquet » (3 000 €) ;
  • 8 000 € pour l’aide à la préparation d’une publication sur Saint-Evroult-Notre-Dame-du-Bois.

Archives départementales : trois nouveaux partenariats

Grâce aux Archives départementales, le Département a vocation à assurer la plus grande diffusion possible à la fois aux « sources de l'histoire de l'Orne » et auxinventaires qui permettent d'y accéder. Il se doit, également, de favoriser la recherche scientifique et d’en diffuser les résultats. C’est dans ce cadre que le Conseil départemental a décidé de signer trois nouvelles conventions de partenariat.

  • Grand Mémorial des combattants de la Première Guerre mondiale

 Créé en 2014, le Grand mémorial, outil d'accès aux registres matricules descombattants de la Grande Guerre et à la base des Morts pour la France, concilie les fonctions d'une base de données nationale, permettant de retrouver une personne, quel que soit le département où il a été recensé, et l'accès aux sites internet des services d'archives.

Alors que les premières prestations d'indexation des données ont été entièrement financées par les Départements, le ministère de la Culture et la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale propose désormais un soutien à hauteur de 50 %. L’opération validée par le Conseil départemental permettra d'assurer la visibilité nationale des données ornaises relatives aux combattants de la Première Guerre mondiale (classes de 1887 à 1821) ; son coût est estimé à 18 000 €, dépense inscrite au budget 2018 de la direction des archives et des biens culturels (subvention nationale de 9 000 €). 

  • Rayonnement national et européen pour les archives de l’Orne

En 2017, le ministère de la Culture et de la Communication a ouvert le portail francearchives.fr, devenu le point d'entrée national sur les bases de données des Archives. Il permet l'interrogation des données primaires des inventaires et leur assure une visibilité maximale ainsi qu’à leurs sources. C’est également le portail intégrateur des données archivistiques françaises au sein d'Archives portal Europe, le portail européen porté par une fondation internationale non gouvernementale.

Le Conseil départemental a décidé d’apporter sa contribution à ces deux portails, qui constituent une solution gratuite de large diffusion des données conservées par le Département, sans contourner son site internet.  

  • Abbaye St-Martin de Sées : étude et la valorisation de la bibliothèque

Les manuscrits provenant de l'ancienne abbaye Saint-Martin de Sées, conservés principalement à la bibliothèque diocésaine et à la bibliothèque municipale d'Alençon, constituent la plus importante bibliothèque monastique médiévale qui reste à étudier.

L'Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT), laboratoire du CNRS, a réalisé en 2004, à l'initiative des Archives départementales de l’Orne, un microfilmage des manuscrits. En 2017, un projet d'étude de cette bibliothèque a été retenu pour un financement de l'Agence nationale de la recherche ; il sera mené dans le cadre d’unpartenariat que le Conseil départemental de l’Orne vient de valider, au titre des Archives départementales, détentrices de l'essentiel des sources de l'histoire de l'abbaye. La convention sera également signée par l'IRHT, le diocèse de Séez (propriétaire de la plupart des manuscrits) et la Communauté urbaine d'Alençon (au titre de la bibliothèque d'Alençon).

 

Share Button