20 octobre 2015

Le Conseil départemental de l’Orne honore Louis-Guillaume Perreaux

Le Conseil départemental de l’Orne honore Louis-Guillaume Perreaux

C’est dans l’Orne que la première moto de l’histoire a été imaginée. Par un Ornais : Louis-Guillaume Perreaux, d’Almenêches. Au cours de l’été 2016, le Conseil départemental de l’Orne lui rendra hommage.

Soyez le 1er à réagir Thème :

L’Hôtel du Département ouvrira ses portes au prototype de la première moto de l’Histoire, à la vie et à l’oeuvre de son brillant inventeur dont on célèbrera le bicentenaire de sa naissance.
Louis-Guillaume Perreaux (1816-1889), l’humble enfant d’ouvrier d’Almenêches, élève du petit séminaire de Sées à l’âge de 16 ans, est un inventeur de génie. On lui doit… la première moto de l’histoire !
Ingénieur-mécanicien, mais aussi poète et peintre, il reste un acteur incontournable de la révolution industrielle. Son parcours exceptionnel honore le département de l’Orne au coeur duquel il sera fêté du 26 juin au 2 octobre 2016, notamment au travers d’une exposition qui promet d’être particulièrement originale. L’occasion, au passage, de sortir de l’ombre les nombreux circuits découverte que l’Orne offre aux amateurs de balades à moto.

Exposition, balade à moto, conférence

Le sujet mobilise déjà les équipes du Conseil départemental de l’Orne, en lien avec Pierre Gautier, des éditions de l’Ornal, et de Guy Rolland, auteur de l’ouvrage « Perreaux, la première moto de l’histoire » qui paraîtra en novembre prochain. Grâce à eux, et avec la précieuse collaboration du Musée de Sceaux, où il est soigneusement conservé, le vélocipède à vapeur inventé par Louis-Guillaume Perreaux, première moto de l’histoire, sera présenté au grand public.
Différents rendez-vous se préparent, dont une présentation de motos anciennes et classiques, avec le concours du Rétro moto-club alençonnais, et une balade (à moto !) au départ d’Almenêches pour rejoindre l’Hôtel du Département à Alençon, le dimanche 3 juillet 2016. Sans oublier la conférence de Guy Rolland, motoriste averti et passionné d’histoire des techniques, dont la superbe biographie sur Louis-Guillaume Perreaux est le fruit de plus de 20 ans de recherche.

Share Button