17 septembre 2018

Exceptionnel : 1500 personnes dont 400 porte-drapeaux réunis à l’Hôtel du Département à Alençon

Exceptionnel : 1500 personnes dont 400 porte-drapeaux réunis

La cérémonie commémorative de la fin de la Première Guerre mondiale, organisée par le Conseil départemental à l’Hôtel du Département à Alençon dimanche, a rencontré un vif succès populaire.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Presque cent ans avant la date anniversaire de l’armistice mettant un terme aux combats de la Première Guerre mondiale,  Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l’Orne, a voulu que ce dimanche 16 septembre 2018 soit un temps fort de l’ouverture des nombreuses opérations programmées sur l’ensemble du département jusqu’à la fin de l’année. Ce temps fort, labellisé par la Mission du Centenaire à l’échelle nationale, a réuni près de 400 porte-drapeaux venus de tout le département. Près de 1500 personnes ont assisté à cette  cérémonie,  ponctuée par des concerts et un spectacle de clôture sur fond d’images d’archives.

La cérémonie commémorative de la fin de la Première Guerre mondiale a débuté par le défilé impressionnant des 400 porte-drapeaux accompagnant depuis plusieurs décennies les cérémonies patriotiques. Venus de tout le département,  ils se sont rangés devant le Monument du 14e Hussards, accompagnés par la Fanfare départementale des sapeurs-pompiers de l’Orne, pour assister au dépôt de gerbe. Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l’Orne, Chantal Castelnot, préfète, Jérôme Nury et Joachim Pueyo, députés, ont déposé au pied du Monument une gerbe en mémoire à tous les combattants tombés au cours de la Première Guerre mondiale.

Devant le public venu très nombreux, les porte-drapeaux et les élus, Christophe de Balorre a pris la parole pour rappeler : « La Grande Guerre a été des plus meurtrières pour l’Orne. 57 000 hommes ont été mobilisés et 11 000 ont été tués sur les champs de bataille. Ces âmes sacrifiées sur l’autel du devoir, ces âmes qui ont préservé notre paix et notre liberté, il nous revient de leur rendre hommage dans une communion de toutes les générations. » Avant  de rendre un vibrant hommage aux porte-drapeaux : « Vous êtes 400, sentinelles de la mémoire, sur le pont, qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, debout sous le soleil ou dans le froid. Vous êtes en première ligne pour lancer ces commémorations. Votre constance et votre dévouement sont partagés par les jeunes qui viennent rejoindre vos rangs.» Il a conclu son discours en appelant à plus de fraternité : « Ce 11 novembre 2018 doit rester gravé dans nos mémoires. Il le restera, à jamais. A chacun d’agir à sa manière, selon son cœur. Au-delà de la mémoire à transmettre, c’est une société plus fraternelle que nous devons construire ensemble. Cela commence aujourd’hui, derrière vous, sentinelles de la mémoire, dans la cour de l’Hôtel du Département, dans ce lieu hautement symbolique, là d’où nos soldats sont partis pour l’éternité. »

Le public et les personnalités ont assisté au concert donné par la Musique départementale des sapeurs-pompiers de l’Orne qui a interprété Royan, L'écho de la Rochotte, Joyeux musiciens, Marche suisse (tambours), Sans peur, Le jour le plus long, De l'étoile à la concorde. L’Orchestre départemental des Sapeurs-Pompiers des Yvelines, a pris le relais des musiciens ornais pour offrir à l’assistance des morceaux choisis et variés comme Les poilus, Refrain et marche de l’Empire, Marche de la 2e DB et Je ne suis pas un héros en hommage à Daniel Balavoine, né à Alençon.

Autre moment empli d’émotion, l’interprétation a capella de La Marseillaise par l’Alençonnaise Julie Gloria.

Le Conseil départemental a eu l’honneur de se voir attribuer par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale le label ‘‘Centenaire’’ pour la cérémonie marquant le lancement des commémorations de la fin de la guerre. Ce label a été attribué depuis 2014 à 54 projets ornais portant sur les conférences, rencontres, lectures, concerts et expositions. Au cours de cette cérémonie, 11 porte-drapeaux (1) ont reçu les insignes, labellisant le centenaire des commémorations de l’Armistice 1918. Christophe de Balorre a ensuite accroché le ruban du Centenaire au drapeau du 14e Hussards.

Christophe Bayard, historien, a évoqué, sur fond d’images d’archives, l’histoire du Lyautey et son lien avec la Grande Guerre.

Au cours des prochaines semaines, des commémorations et événements s’intensifieront pour marquer la fin de la Première Guerre mondiale.

Les récipiendaires

GAYET Jean-Marc – Insigne 1er échelon, 3 années de services de porte-drapeau pour la fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie. A obtenu le titre de reconnaissance de la nation au titre de sa participation à la guerre d’Algérie.

HESNOULT Jean-Jack – Insigne 1er échelon, 3 années de services de porte-drapeau pour l’Union nationale des combattants.

DANIEL Jean-Maxime – Insigne 1er échelon. 4 années de services de porte-drapeau pour l’association des anciens combattants de Ciral et du devoir de mémoire.

COURBE Marcel – Insigne 1er échelon. 9 années de services de porte-drapeau pour l’Union nationale des combattants.

PACORY Marcel – Insigne avec étoile argentée. 11 années de services de porte-drapeau pour l’association départementale des anciens combattants prisonniers de guerre et combattants en Algérie, Maroc et Tunisie.

CHEYMOL Jean-Pierre – Insigne avec étoile argentée. 12 années de services de porte-drapeau pour l’association nationale des pupilles de la nation, orphelins de guerre ou du devoir Pupille de la Nation.

COHU André – Insigne avec étoile argentée. 13 années de services de porte-drapeau pour l’association départementale des anciens combattants prisonniers de guerre et combattants en Algérie, Maroc et Tunisie. A obtenu le titre de reconnaissance de la nation et la carte du combattant au titre de sa participation à la guerre d’Algérie.

MARAIS Michel – Insigne avec étoile argentée. 13 années de services de porte-drapeau pour la fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie. A obtenu le titre de reconnaissance de la nation et la carte du combattant au titre de sa participation à la guerre d’Algérie.

ROZEL Roger – Insigne avec étoile dorée. 22 années de services de porte-drapeau pour la société nationale d’entraide de la médaille militaire. A obtenu le titre de reconnaissance de la nation et la carte du combattant au titre de sa participation à la guerre d’Algérie.

FLEURIEL Luc – Insigne avec étoile dorée. 26 années de services de porte-drapeau pour la fédération nationale des anciens combattants en Algérie, Maroc et Tunisie. A obtenu le titre de reconnaissance de la nation et la carte du combattant au titre de sa participation à la guerre d’Algérie.

GUILLON André - Insigne avec étoile dorée. 28 années de services de porte-drapeau pour la société nationale d’entraide de la médaille militaire.

Une grande exposition à venir : L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre

Du 11 novembre 2018 au 31 mars 2019, une exposition « L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre » sera présentée aux Archives départementales de l’Orne. En partenariat avec le lycée Mezen, une version itinérante pourra parcourir les 21 cantons du Département mis à l’honneur dans l’exposition. « L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre » montre la vie des Ornais, ceux qui ont combattu comme le 104e RI d’Argentan dans la bataille d’Ethe ou encore les Poilus de Carrouges. Ce sont aussi des vies totalement bouleversées à l’arrière avec, par exemple, la mise en place d’hôpitaux dédiés aux blessés, le camp des « Indésirables »  à La Ferté-Macé, l’arrivée des bûcherons canadiens dans l’Orne, ou encore le nouveau rôle des femmes. Cette exposition a pour ambition de présenter une synthèse de l’histoire du département pendant la Première Guerre mondiale, tout en valorisant les travaux scientifiques menés depuis 5 ans. Tout comme l’exposition « Un village de l’arrière dans la Grande Guerre » et le recueil pédagogique sur « Les Ornais durant la Première Guerre mondiale », celle de « L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre » a été labellisée par le comité départemental de la Mission du Centenaire.

Deux conférences auront lieu les mercredi 7 novembre et jeudi 6 décembre 2018  à 20h à l’Hôtel du département à Alençon. Gérard Bourdin évoquera les Monuments aux morts ornais le 7 novembre. Clémentine Vidal-Naquet parlera de la correspondance conjugale durant la Grande Guerre le 6 décembre.

L’atelier d’initiation à la recherche « Comment retracer l’histoire d’un poilu » aura lieu le vendredi 16 novembre à 14 h aux Archives départementales (sur réservation au 02 33 81 23 00).

Centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale

Share Button