29 septembre 2017

Internet : le Conseil départemental vise le très haut débit pour tous les Ornais en 2023

Internet : le Conseil départemental vise le très haut débit pour tous les Ornais

A l’occasion de cette session plénière du 3e trimestre, le Conseil départemental a adopté la phase 2 du Plan numérique ornais (PNO). Sa mise en œuvre vise à permettre l’accès au très haut débit internet pour tous les Ornais dès 2023.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Après l’arrivée de la « fibre au village », le déploiement de la « fibre à l’habitant » va se poursuivre dans l’Orne où le Plan numérique ornais (PNO) a déjà permis de booster considérablement l’accès au haut et très haut débit. A l’heure où près de 75% des Ornais bénéficient d’un accès supérieur à 8 Mbits, le président du Conseil départemental, Christophe de Balorre, rappelle que « ces chiffres confirment la pertinence des choix qui ont été ceux du Département en 2013, alors que nous étions parfois regardés de Paris comme faisant fausse route. »

Si cette session du Conseil départemental de l’Orne a été marquée par la validation d’une délégation de service public à Orange SA, pour l’arrivée de la fibre à l’habitant (FttH) sur les secteurs d’Argentan et de L’Aigle, elle a permis, également, de faire un point précis sur la stratégie départementale en faveur du numérique. Les avancées sont spectaculaires. Et ça n’est pas fini.

Objectifs atteints plus tôt que prévu

En décidant, en juillet 2015, d’accélérer les investissements du Plan numérique ornais – pour un total de 20 M€ – le Conseil départemental aura permis l’achèvement des travaux de montée en débit de 109 sous-répartiteurs téléphoniques un an plus tôt que prévu. A fin 2017, l’opération aura répondu concrètement à « l’urgence numérique » pour 16 000 foyers ornais qui ne disposaient pas d’accès internet ou devaient se contenter d’une connexion de très faible qualité.

A fin 2019, avec une année d’avance également sur les objectifs, la fibre à l’habitant irriguera les territoires de la Communauté de communes des Pays de L’Aigle et d’Argentan Intercom, dans leurs périmètres historiques, soit 21 500 foyers.

Et fin 2020 devrait s’achever le déploiement – sur fonds propres des opérateurs téléphoniques – de la fibre à l’habitant sur la ville de Flers et la Communauté urbaine d’Alençon (périmètre 2013), zones dites AMII (« appel à manifestation d’intention d’investissement », dans le cadre du programme national « Très haut débit » lancé par l’Etat) ; plus de 30 500 foyers  sont concernés. Orange a confirmé à plusieurs reprises que les engagements pris seront tenus.

L’Orne bien placée en Normandie

La situation ornaise en matière de haut et très haut débit n’est pas la moins satisfaisante en Normandie ; loin s’en faut. L’Orne devance la Manche et l’Eure (chiffres de mars 2017, publiés par l’observatoire du haut débit) avec près de 75% des lignes ornaises bénéficiant d’un accès supérieur à 8 Mbits. 

« Au moment où ils se sentent délaissés par les décisions gouvernementales, les Ornais expriment chaque jour plus fortement leur besoin croissant en matière de services numériques. Et nous voyons bien que le paysage a considérablement évolué ces derniers mois », insiste Christophe de Balorre. 

Le constat livré par le président du Département est sans équivoque :

  • croissance exponentielle des usages qui touchent toutes les dimensions de la vie familiale, sociale, professionnelle ; le volume de données échangées sur mobile double chaque année ;
  • émergence de services qui demandent des débits élevés et parfois symétriques (visioconférence, télévision et video 4K, réalité augmentée, télémédecine) ;
  • diminution spectaculaire des coûts de déploiement de la fibre, d’ailleurs constatée au travers des termes de la délégation de service public pour les secteurs d’Argentan et de L’Aigle ;
  • annonces très optimistes (trop selon les spécialistes) de certains opérateurs comme SFR, mais qui traduisent une volonté réelle de changer de braquet.

Conclusion du président Christophe de Balorre : « Le temps est exactement approprié pour prendre appui sur nos acquis opérationnels, éloignés des effets de manche, des annonces trop belles pour être tenues, pour engager une nouvelle étape et nous fixer de nouvelles ambitions. »

Le très haut débit pour tous les Ornais à l’horizon 2023

Un cap a été fixé pour la desserte en très haut débit de tous les Ornais, particuliers ou entreprises, au plus tard en 2023 (fibre, VDSL et technologies alternatives), sachant que la situation tendue du marché de la fibre conduira, sans doute, à un achèvement définitif de son déploiement plutôt en 2025. « Alors que notre Plan numérique ornais, de 2013, prévoyait une couverture « fibre à l’habitant » sur 75% du territoire à l’horizon 2030, nous ne pouvons que nous réjouir d’une spectaculaire accélération et amplification du programme initial », souligne Christophe de Balorre.

Une première étape sera franchie en 2021, avec l’arrivée de la fibre dans 50 000 foyers supplémentaires, après la livraison en 2019 des plaques d’Argentan et de L’Aigle. Le taux de couverture en fibre atteindra 75% des lignes actives de l’Orne ; 80% des lignes accèderont à un débit de plus de 20 Mb et plus de 90% un débit supérieur à 8 Mb.

La réponse ambitieuse du Département à « l’appétit numérique »

Cette nouvelle ambition s’appuiera sur une démarche concrète, pragmatique et opérationnelle articulée autour de trois axes :

  • lancement sans délai des études pour une mise en œuvre rapide de la tranche supplémentaire de 50 000 prises prévue dans la délégation de service public avec Orange ; 
  • négociation avec les grands opérateurs nationaux pour améliorer leur service sur l’internet mais aussi sur la téléphonie mobile, saisissant ainsi leurs récentes annonces publiques ; 
  • déploiement, le cas échéant, pour les sites les plus isolés ou en solution d’attente, de la technologie 4G (soit directement portée par les opérateurs, soit au travers de dispositifs 4G fixe à l’initiative du Département) ou de la préfiguration du déploiement de la fibre par la technologie FTTN (la fibre au nœud, version améliorée de la montée en débit).

« Cette politique constitue un levier essentiel au développement de notre attractivité, pour les particuliers comme pour les entreprises. C’est la réponse ambitieuse et opérationnelle du Conseil départemental à l’appétit numérique légitime exprimée par les Ornais », insiste le président du Département de l’Orne.

Share Button

Commentaire(s)

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.