12 novembre 2018

L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre

L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre

Du 11 novembre 2018 au 31 mars 2019, l'exposition « L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre » sera présentée aux Archives départementales de l’Orne.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Grâce à un partenariat avec le lycée Mezen, une version itinérante pourra parcourir les 21 cantons du Département mis à l’honneur. Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l’Orne, a inauguré dimanche cette exposition.

Quand on évoque la Grande Guerre, chacun pense immédiatement au front. Mais la majorité de la population vivait à l’arrière, et la guerre a aussi touché ceux qui ne combattaient pas. Dès le début des hostilités, les civils sont mobilisés pour soutenir l’effort de guerre. Les femmes viennent compenser le manque de main-d’œuvre masculine, notamment dans les campagnes. Les pénuries, les réquisitions de matériel sont importantes et les correspondances racontent les séparations difficiles avec les maris, frères ou fils et les douleurs des deuils. « L’exposition qui vous est présentée aujourd’hui a été envisagée dès 2014. Elle a pour ambition de proposer une synthèse départementale de l’histoire de la Grande Guerre. Elle veut se faire l’écho des recherches menées ces dernières années. Le choix des exemples, des zooms, s’est porté généralement sur des cas qui ont été étudiés récemment. » a expliqué Christophe de Balorre.

« L’Orne et les Ornais dans la Grande Guerre » montre ainsi la vie des Ornais, ceux qui ont combattu comme le 104e RI d’Argentan dans la bataille d’Ethe ou encore les Poilus de Carrouges. Ce sont aussi des vies totalement bouleversées à l’arrière avec, par exemple, la mise en place d’hôpitaux dédiés aux blessés, le camp des « Indésirables »  à la Ferté Macé, l’arrivée des bûcherons canadiens dans l’Orne, ou encore le nouveau rôle des femmes.
« Cette exposition a pour ambition de présenter une synthèse de l’histoire du département pendant la Première Guerre mondiale, tout en valorisant les travaux scientifiques menés depuis 5 ans », explique Matthieu Le Goïc, responsable de l’animation culturelle aux Archives départementales de l’Orne. « Elle permet aussi de mettre en valeur les collections du Département et celles qui ont été numérisées lors de la Grande collecte de 2013 où nous avons invité le grand public à nous confier les objets et images qu’il possédait sur cette période. Nous avons ainsi réalisé plus de 8 000 numérisations, principalement des lettres, des cartes et quelques carnets de Poilus. ».

21 panneaux sur les 21 cantons de l’Orne

L’exposition comportera 21 panneaux traitant d’une problématique différente sur les 21 cantons que compte aujourd’hui le département de l’Orne. « Un focus sur un personnage emblématique complètera chaque thématique et des vitrines exposeront de nombreux objets d’époque. L’ensemble présentera d’une façon synthétique tous les aspects de la Grande Guerre dans notre Département », ajoute Jean-Claude Martin, responsable des archives modernes au Département.
Un partenariat avec le Lycée Mezen d’Alençon (automobile, transport, chaudronnerie) proposera une version itinérante de l’exposition. Les élèves ont non seulement participé à la conception scénographique mais aussi conçu la salle d’exposition mobile dont l’itinérance sera gérée par le lycée. Une exploitation en direction des scolaires est envisagée par le service éducatif des Archives départementales. 
L’exposition a bénéficié du concours de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAC-VG) et du Souvenir français.

Share Button