Actualités du président

4 juillet 2018

Les Départements normands s’engagent pour le « bien vieillir en autonomie »

Les Départements normands s’engagent pour le « bien vieillir en autonomie »

Les Présidents des cinq Départements normands étaient réunis ce jour à Granville (Manche), à l’invitation de Marc Lefèvre, afin d’échanger sur le thème du « bien vieillir en autonomie », thème plus que jamais d’actualité avec l’augmentation de l’espérance de vie et de fait, l’augmentation du nombre de seniors.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Marc Lefèvre (Manche), Pascal Lehongre (Eure), Jean-Léonce Dupont (Calvados), Christophe de Balorre (Orne) et Pascal Martin (Seine-Maritime) ont partagé leurs meilleures initiatives sur le sujet et ont visité une résidence autonomie « modèle » à Granville et sont allés à la rencontre de résidents vivant en autonomie au sein d’un établissement de conception moderne et originale à Granville.
À l’occasion de leur deuxième réunion de l’année, les Présidents des Départements normands ont porté un message clair et unanime : les Départements, de par leur rôle de proximité et leur échelle de réalité sont plus que jamais le bon échelon pour les services aux personnes âgées. Ils réaffirment leur engagement financier pour le bien vieillir afin d’offrir à nos aînés la meilleure qualité de vie possible sur notre territoire.

Le Département, une échelle de proximité

En 2016, la France comptait 12,5 millions de personnes âgées de plus de 65 ans, soit 18 % de la population totale. Ce nombre devrait augmenter dans les années à venir avec l’allongement de l’espérance de vie, pour atteindre 20 millions à l’horizon 2050. À cette même date, en Normandie, cette tranche de population devrait représenter 30 % de la population totale.
Depuis les lois de décentralisation, les Départements assument la politique de prise en charge des personnes âgées et depuis, leur rôle n’a cessé de se renforcer et de s’accentuer. Le vieillissement de la population est donc un enjeu sociétal de premier plan. C’est pourquoi chaque année, les Départements normands consacrent un montant de 700 millions d’euros à l’autonomie, ce qui en fait les 1ers acteurs de la Silver économie. Entre 2015 et 2021, cela représentera donc un engagement financier de 4,2 milliards d’euros.
Lors de ces échanges, les 5 Départements ont mis en exergue le fait que le couple Département - Communes soit le bon niveau d’organisation territoriale pour le « bien vieillir ». Ce sont toutes deux des collectivités de proximité qui s’occupent du quotidien de la population. Aux Communes la conduite d’opérations d’habitat et le développement de services de proximité avec leur CCAS, aux Départements la structuration à l’échelle de bassin de vie d’une offre complémentaire d’établissements avec des plateaux de services ouverts et intégrés à la vie locale.

Vers une offre de territoire complète et innovante

La vie de chacun est faite d’itinéraires résidentiels, de déménagements successifs en fonction des besoins d’accessibilité aux services. Les 5 Départements normands sont en parfaite concordance sur la nécessité de donner à chacun le droit au bien vieillir en autonomie. Cela passe par l’adaptation des logements, la structuration d’une offre de services à domicile, la prévention de la perte d’autonomie, l’aide aux aidants mais également la proposition d’une offre d’accueil alternative et complémentaire aux EHPAD. L’offre d’un territoire doit présenter palette de solutions complètes et innovantes. À l’image de la résidence autonomie de Granville, les cinq Départements normands ont partagé leurs meilleures initiatives en la matière : mise en place d’une plateforme départementale de reconditionnement de matériels adaptés (EcoReso) qui a vocation à se déployer au niveau national, un bus de démonstration (Sensibus - Calvados) à la rencontre des seniors pour l’adaptation de l’habitat, un pack autonomie, une maison de la domotique, des actions contre l’isolement, etc. (Cf. livret).

Cette rencontre était également l’occasion pour les Départements d’auditionner le CESER (Le Conseil économique, social et environnemental) suite à son rapport « Accompagner le vieillissement, un enjeu sociétal pour la Normandie » qui formule des propositions pour le territoire et invite à la prise en compte des enjeux du vieillissement.

Le vieillissement, un enjeu majeur

Les Départements souhaitent améliorer la qualité de vie des seniors et des futurs seniors, afin de leur donner toute leur place dans la société. Il faut les considérer, non
pas sous l’angle uniquement de la dépendance, mais comme des acteurs économiques, solidaires et citoyens. En agissant sur des thématiques aussi diverses que l’habitat, les déplacements, le lien social, les loisirs, le sport, la culture, le but est d’offrir aux seniors les conditions du bien vieillir chez soi. Cette qualité de vie passe également par l’économie résidentielle, la création d’emplois dans les services à domicile, la création d’emplois dans les établissements présents sur l’ensemble des territoires notamment ruraux… Les Départements sont de fait le premier soutien à la Silver économie : l’avancée en âge de la population soulève de nouveaux enjeux humains, économiques, sociétaux autour desquels l’économie des seniors s’affiche comme une filière en plein essor. Il s’agit de structurer le secteur qui se développe du fait du vieillissement de la population en proposant des produits et des services pour permettre aux personnes âgées de mieux vivre chez elles.

Share Button