12 juillet 2018

Partez à la découverte des Méandres de l’Orne

Partez à la découverte des Méandres de l’Orne

Les randonneurs ont à leur disposition un nouveau tracé dans l’Orne. Et, pas des moindres ! Sous l’impulsion du Conseil départemental, ce circuit a été crée dans les Espaces Naturel Sensibles de l’Orne.

Soyez le 1er à réagir Thème :

A la lisière de la Suisse Normande se nichent les Méandres de l’Orne, un circuit routier balisé de 25 km qui permet la découverte des paysages et richesses de ce site et dont le départ est à Ecouché-les-Vallées. Quatre points d’étapes sont proposés avec des sentiers de découverte réservés à l’usage pédestre.
Que l’on soit au bord de la rivière ou au sommet de l’escarpement, le val d’Orne est magnifique. Amphithéâtres de verdure et éperons se succèdent, dessinant un paysage caractéristique de la Suisse Normande. Ce pays enclavé dans les larges boucles permet la conservation de milieux exceptionnels : vastes prairies humides de fauche, forêts de ravin et landes rocheuses… Deux espèces rares apprécient particulièrement le cours d’eau : la loutre et la moule perlière. Le site attire également l’attention des archéologues : cinq remparts parallèles, érigés à différentes périodes, barrent ce méandre en son point le plus étroit, témoignant de l’occupation du lieu depuis l’Âge de fer.

Partez à la découverte des Méandres de l’Orne

Façonnés par le temps

Depuis sa source, le fleuve n’a connu que les plaines tranquilles de Sées et Argentan. Après Écouché, il se heurte à la roche dure et s’enfonce profondément dans la terre : ce sont les méandres de  l’Orne.
Pour parcourir les 5 km qui séparent à vol d’oiseau, Mesnil-Glaise de Ménil-Jean, l’Orne serpente sur 17 km, formant ainsi des méandres spectaculaires. Sur la commune de La Courbe, à deux reprises, la boucle manque de se refermer.
Les boisements couvrant les flancs pentus des méandres sont reconnus d’intérêt européen, dans le cadre de Natura 2000. Ils sont riches en chênes, hêtres, et houx dans les secteurs les plus secs et frênes, érables et aulnes, dans les zones plus fraîches. Sous ces boisements, la végétation diffère entre les versants sud dominés par les plantes à fleurs (jonquilles, corydales, jacinthes, anémones des bois, et orchis mâles) et les versants nord colonisés par les fougères.
En contrebas serpente l’Orne. La clarté de l’eau permet à deux espèces aquatiques rares et protégées de prospérer : la loutre d’Europe et la moule d’eau douce.

La route des Méandres de l’Orne

Un circuit routier balisé de 25 km permet la découverte des paysages et richesses de ce site. (Départ : Ecouché-les-Vallées)
Tout au long du parcours 4 points d’étapes sont proposés avec des sentiers de découverte réservés à l’usage pédestre :

  • Le château de Mesnil-Glaise, perché au bord d’un précipice et au pied de l’Orne (Distance : 1,6 km)
  • Le Camp du haut du château, vestiges d’une occupation ancienne (fin de l’âge du bronze) (Distance : 1,7 km)
  • La carrière de la Courbe, menhir de la Pierre Tournoire, motte castrale, église Saint Martin (Distance : 2,4 km)
  • Site Notre Dame de la Pitié, sentier au bord de l’Orne (Distance : 4,6 km)

Sur ces espaces aménagés, des panneaux de présentation ou des dépliants guide (Mesnil-Glaise, Camp du Haut du Château) vous donnent les informations principales concernant l’histoire, le patrimoine bâti, la faune et la flore.
En compléments le Conseil départemental propose également des visites guidées tout au long de l’année.
Plus de détails : http://www.orne.fr/meandres-orne

Share Button