Actualités du président

4 juillet 2017

Rencontre entre les présidents du Conseil départemental et de la Chambre d’agriculture ornaise, ce 4 juillet à l’Hôtel du Département

Rencontre présidents Conseil départemental Orne Chambre d’agriculture

Christophe de Balorre, président du Conseil départemental de l’Orne et Jean Louis Belloche, président de la Chambre d’agriculture de l’Orne, ont tenu une réunion au siège du Conseil départemental, ce mardi 4 juillet. Au programme : un point sur la situation agricole dans l’Orne et les futurs travaux à engager ensemble dans les tout prochains mois pour valoriser l’agriculture ornaise.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Lors de cette rencontre, Jean-Louis Belloche a exposé au président du Conseil départemental ses inquiétudes sur la situation que connaît aujourd’hui l’agriculture ornaise. Il a souligné la nécessité de poursuivre le soutien départemental en faveur de la filière agricole. Ce rendez-vous a été l’occasion pour le président du Conseil départemental de réaffirmer son total soutien et sa détermination dans l’accompagnement par les collectivités des partenaires agricoles.
En effet, les évolutions réglementaires ont modifié considérablement les possibilités d’intervention des Départements, conduisant le Conseil départemental de l’Orne à revoir son dispositif d’aides aux exploitants agricoles.

Rencontre présidents Conseil départemental Orne Chambre d’agriculture

De nouvelles modalités ont été adoptées lors de la session du 30 juin 2017, par l’intermédiaire d’une convention de partenariat conclue avec la Région Normandie, pour continuer à accompagner par des aides en fonctionnement la profession agricole dans de nombreux domaines (actions sanitaires, aménagement rural et environnement, ancrage territorial et agrotourisme, soutien aux agriculteurs et action sociale, approvisionnement local de la restauration collective, valorisation des produits normands).

Mais, grâce à l’opiniâtreté du Département de l’Orne et des Départements normands, ce soutien portera aussi sur les petits investissements agricoles dans les secteurs suivants :

  • l’amélioration des conditions de travail et de l’environnement sanitaire : équipements de sécurité (contention des animaux…) et limitant la pénibilité de « contrôle » (caméras de surveillance des élevages…) ;
  • l’aménagement des systèmes herbagers : équipements favorisant le pâturage (clôtures permanentes, barrières, abreuvoirs, …), équipements de valorisation du bois de haies (lamiers scie, caissons de stockage de copeaux de bois …) ;
  • le développement des filières de proximité : équipements de transformation et vente à la ferme (matériel de lavage, de préparation, conditionnement, vitrine réfrigérée…), mise en place d’une signalétique (panneaux à l’entrée de la ferme…), création d’espaces d’accueil du public à la ferme ;
  • la performance environnementale : matériels visant à limiter ou optimiser l’usage des produits phytosanitaires (désherbeurs mécaniques et thermiques, cuve de rinçage sur pulvérisateurs…), équipements de réduction des consommations énergétiques (pré-refroidisseurs de lait, récupérateurs de chaleur, chauffe-eaux thermodynamiques ou solaires…) et d’eau ;
  • l’agritechnologie : matériels innovants connectés utiles en agriculture de précision ou facilitant le pilotage de l’exploitation (capteurs, détecteurs numériques, lecteurs portables et drones…).

En conclusion de ces échanges, le président a assuré le président de la Chambre d’agriculture de l’attention toute particulière des élus départementaux au monde agricole et à son industrie agro-alimentaire.

Points repères

  • Agriculture : nouvelle politique d’aide à l’investissement (session de juin 2017)

La nouvelle politique arrêtée par l’Assemblée départementale conduit à aider les agriculteurs en subventionnant à hauteur de 40% les investissements de moins de 10 000 €, avec une bonification à 60% pour les JA (jeunes agriculteurs) et les agriculteurs « bio ».

  • Soutien du Conseil départemental à l’agriculture en 2017 : 2,5 M€ (source : rapport BP 2017).

Le Conseil départemental continue de financer différentes structures oeuvrant pour la promotion de l’agriculture ornaise, notamment :

  • les actions sanitaires,
  • l’ancrage territorial et l’agrotourisme,
  • le soutien aux agriculteurs et l’action sociale,
  • l’aménagement rural et l’environnement,
  • l’approvisionnement local de la restauration collective,
  • la valorisation des produits normands.
  • Soutien du Conseil départemental à l’association Jeunes Agriculteurs en 2017 (source : session du 1er trimestre 2017)
    8 100 € destinés à financer les manifestations suivantes :
    - Fête de la terre,
    - Jugement de bétail.
  • Subvention 2017 allouée à la FDSEA par l’assemblée départementale : 9 450 € pour les actions suivantes :
    - opération « Fermes ouvertes »,
    - observatoire de dégâts causés par les nuisibles,
    - campagne de sécurité dans les exploitations.
  • Subvention à la FDCUMA (Fédération des Coopératives d’utilisation de matériel agricole) : 3 600 € pour les actions suivantes, notamment :
    - aider les CUMA à faire face aux difficultés rencontrées par leurs adhérents,
    - sensibiliser les agriculteurs et les groupes sur la réduction des charges de mécanisation par l’organisation et l’investissement en commun à l’échelle d’un territoire,
    - réaliser des animations d’organisation du travail en CUMA.
  • Subvention à AGROBIO NORMANDIE (fusion de 3 groupements d’agriculteurs biologiques) : 5000 € pour la Fête de la Bio, fête de l’agriculture biologique.
  • Mise en place d’Agrilocal 61, une plateforme internet gratuite financée par le Conseil départemental de l’Orne qui met en relation les producteurs ornais (agriculteurs, artisans…) et les acheteurs de la restauration collective. Mise en oeuvre en décembre 2014, cette approche est née de la volonté du Conseil départemental de renforcer la dynamique des circuits courts par l’approvisionnement local et d’améliorer la qualité de la restauration collective.

 

Share Button

Commentaire(s)

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement. If you have a Gravatar account associated with the e-mail address you provide, it will be used to display your avatar.
Actualiser Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. Type the characters you see in the picture; if you can't read them, submit the form and a new image will be generated. Not case sensitive.  Switch to audio verification.