25 juin 2019

RezzO 61 : Découvrez la programmation culturelle de juillet 2019

RezzO 61 : Découvrez la programmation culturelle de juillet 2019

La programmation culturelle 2018-2019 du Conseil départemental de l’Orne est dynamisée par la mise en réseau des acteurs de terrain.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Avant de découvrir la prochaine saison RezzO61 à la rentrée avec ses nouvelles pépites, clap de fin pour la saison 2018-2019 avec un concert exceptionnel  du Duo Éclypse, le vendredi 19 juillet au château de Carrouges. Constitué des pianistes Maroussia Gentet et Antoine Mourlas, lauréat de nombreux concours internationaux et invités des festivals en France et à l’étranger, le Duo Éclypse est spécialisé dans l'art du quatre mains. C’est un programme autour des œuvres de C. Debussy (Petite Suite, La Mer), F. Schubert (Fantaisie D. 940), A. Katchaturian (Ballet Mascarade – Valse), A. Borodine (Danses polovstiennes) que nous vous invitons à découvrir.
Un été ornais très contemporain, c’est un parcours culturel et patrimonial inédit, initié par le Conseil départemental de l’Orne, l’un des seuls départements en France à disposer d’un Fonds départemental d’art contemporain. Une douzaine de rendez-vous et autant d’artistes en résidences, expositions et installations sont à retrouver dans l’Orne de Bagnoles de l’Orne Normandie au Château de Carrouges, en passant par le Mémorial de Montormel sans oublier les Petites Cités de Caractère.

RezzO 61 : la saison culturelle de l'Orne 2018 - 2019

Musique : Vendredi 19 juillet 2019 à 20h30 Duo Eclypse

Déjà maintes fois salué par la critique et récompensé lors de nombreux concours internationaux, le Duo Éclypse, fondé en 2009, est constitué des pianistes Maroussia Gentet et Antoine Mourlas. Lauréats de nombreux concours internationaux et invités des
festivals en France et à l’étranger, le Duo Éclypse est spécialisé dans l'art du quatre mains. Tel un quatuor à cordes, les quatre mains des pianistes doivent dialoguer dans une parfaite osmose. Tous deux diplômes des conservatoires nationaux supérieurs de Paris et de Lyon, ils reçoivent durant leur formation les conseils et le soutien de grands chambristes tels que les Quatuor Berg, Ysaye, Artemis, Hagen ou bien encore les pianistes C. Ivaldi, T. Paraschivesco, A. Le Bozec, C. Désert qui leur permettent de laisser leurs deux  personnalités et sensibilités musicales fusionner en un ensemble aux multiples facettes.
Sensibilité, couleur et créativité sont les maitres-mots de ce duo généreux et plein de fougue communicative !
Un spectacle proposé par le Conseil départemental de l’Orne en partenariat avec le Centre des monuments nationaux dans le cadre de « Château de Carrouges… en Scène ! », vendredi 19 juillet 2019 à 20h30, Château de Carrouges.

Pratique :

Vendredi 19 juillet 2019 à 20h30
Château de Carrouges
Tarifs de 5 à 10 €
Renseignements et réservations :
Accueil Château 02 33 27 20 32

Nouveau : un été ornais très contemporain

Un été ornais très contemporain, c’est un parcours culturel et patrimonial inédit, initié par le Conseil départemental de l’Orne, l’un des seuls départements en France à disposer d’un Fonds départemental d’art contemporain. Une douzaine de rendez-vous et autant d’artistes en résidences, expositions et installations sont à retrouver dans l’Orne de Bagnoles de l’Orne Normandie au Château de Carrouges, en passant par le Mémorial de Montormel sans oublier les Petites Cités de Caractère.

Circuit des expositions

  • Jusqu'au 22 septembre – Fanny Ferré – Bronze Bagnoles de l’Orne Normandie L’humanité en terre de Fanny Ferré est la nôtre. Cette élève de Jean Clos travaille la terre chamottée sans armature, suivant la technique du colombin. Elle mêle à l’argile des terres de différentes couleurs assemblées dans la masse. Sans dessin préparatoire, elle monte ses personnages par ajouts jusqu’à leur donner vie. Isolés, en groupe, ses figures sont nomades, surprises dans leurs activités quotidiennes, au travail, jouant, au repos, prêtes à reprendre une marche interrompue, silencieuse. Elles n’appartiennent à aucune époque ni à aucun continent.
  • Jusqu'au 1er septembre – Christianne Knops (peinture) – Château de Carrouges
    Née à Maastricht, Christianne Knops travaille en Haute-Savoie. Dans son processus de création, la première idée naît d’une couleur, d’une ligne ou d’une forme. L’artiste travaille intuitivement, sans réflexion, ni plan préalable. Cette spontanéité fait de chaque oeuvre une expression très personnelle, indissociable de l’auteur. Chaque oeuvre est réellement unique.
    Visite libre tous les jours de 10h à 12h45 et de 14h à 18h
  • Jusqu'au 28 juillet – Pauline Le Goïc (sculpture, vitrail, papier) – Eglise La Perrière
    Pour l’exposition dans la Petite Cité de Caractère de La Perrière, en juin et juillet 2019, le thème exploré sera celui du voyage, avec la constitution d’une pièce maitresse sous forme de sculpture en vitrail papier. Une sphère de 50 cm de diamètre, réalisée en partie avec du papier cyanotypé, nous transportera dans un ciel étoilé. En écho à cette réalisation, le déploiement de cartographies imaginaires sur des panneaux de vitrail. L’installation se fera à l’intérieur de l’église du village, dans un dialogue étroit avec l’architecture de ce riche patrimoine.
    Visite libre
  • Jusqu'au 1er septembre – Fabien Tabur (gravure) – Atelier d’artistes Ecouché-les-Vallées
    La gravure peut être appréhendée comme l’empreinte d’un geste, la trace d’un mouvement. La plaque gravée rend compte de l’action passée, comme l’écorce de l’arbre de la croissance antérieure. Une percée menée par la main comme témoignage, comme trace d’un passage.
    Visite libre tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h30 à 17h. Fermé le lundi
  • Jusqu'au 28 juillet – Isabelle Petit (collage) – Mairie Longny-les-Villages
    Le dessin comme terrain de jeux, de recherche et d’expérimentation.
    Explorer des univers différents en jouant avec l’aquarelle, le fusain, les encres, les collages... Maitriser la technique pour s’en libérer et la mettre au service de l’imaginaire, développer un ou des univers. Le papier comme support et point de départ à la création.
    Visite libre le mercredi de 10h à 12h, du jeudi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h, le dimanche de 10h à 12h
  • Jusqu'au 18 août – Philippe François (sérigraphie) – Ancien tribunal Domfront-en-Poiraie
    Je conçois mon travail de plasticien comme un support de réflexion et de résistance.
    Mon travail n’est pas un pastiche du réel mais une analyse consciente de notre environnement immédiat, un outil pour comprendre notre société contemporaine et exorciser mes peurs.
    Visite libre du mardi au vendredi et les dimanches de 14h à 18h
  • Jusqu'au 1er septembre – Gabrielle Crawford (photographie) – Mémorial de Montormel-Coudehard
    Après une période de travail cinématographique, à la télévision ou encore dans le domaine musical, Gabrielle Crawford se tourne vers la photographie.
    En photographiant les monuments aux morts de la guerre 14-18, elle rend hommage à ceux qui ont sacrifié leur vie pour notre liberté. « Un regard artistique de mère ou de femme regardant son fils ou son mari dans la souffrance de la guerre ».
    Visite libre
  • Jusqu'au 27 juillet – Françoise Pacé (peinture) – Espace culturel des Halles Sées
    Ce sont les lointains qui m’ont d’abord appelée, et la lumière des horizons qui m’a longtemps invités à explorer toutes les nuances du gris depuis la transparence du blanc jusqu’aux noirs les plus denses.
    Visite libre
  • Du 1er juillet au 31 août – Fabienne Hanteville (sculpture) – porte Saint-Sauveur & Savonnerie de la Chapelle Bellême
    La création représente pour moi une telle nécessité, un tel besoin, que, même si la vie d’artiste est parfois (souvent) « galère », « personne ne m’empêchera jamais de créer ».
    Tel est le cri du coeur de Fabienne Hanteville, artiste sculpteur, animée d’une passion sans faille pour son art.
    Visite libre
  • Du 6 juillet au 25 août – Camille Couturier (encre de chine) – Mairie de Sap-en-Auge
    Disponible et concentrée à la fois, je trace une ligne, quelques gestes pour habiter l’espace, je m’étonne et médite les apparitions.
    Visite libre les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 9h à 12h et de 14h à 17h, les mercredis de 9h à 12h
  • Du 19 juillet au 25 août – Bernard Alain Brux (installation) – Saint-Céneri-le-Gerei Ainsi pèsent les mots : une installation à la Chapelle / Déchirures : une exposition à l’Auberge des Sœurs Moisy
    Ainsi pèsent les mots : Cette installation monumentale spécialement conçue pour le lieu a été réalisée avec le concours des quotidiens Ouest-France, Le Monde, Libération et Le Figaro.
    Plus de 2 000 personnages découpés dans des feuilles de journaux sont suspendus par des fils accrochés dans les hauteurs de la Chapelle.

Expositions

Alexandre Marnat-Lefranc. Graff : jusqu'au 20 juillet 2019 – Briouze

Il a grandi dans le graff et il ne cesse de créer : Alex Marnat Lefranc est avant tout un artiste taggeur de rue depuis le début des années 90. Ses graffs et ses tafs sont des cris de liberté et de couleurs sur les murs gris. Ses traces éphémères marquent un territoire qu’il réinvente à sa manière singulière, avec ses propres codes.
A force de travail, son style se transforme et se diversifie : son interprétation s’enrichit de recherches constantes et d’influences artistiques multiples.
Nourri de cet Art urbain, Alexandre se tourne à présent vers des supports plus légers : planches, cartons, draps, matériaux de récupération, supports jetables, « symboles de notre société de consommation ». Désormais ses bombes de couleur côtoient pinceaux et marqueurs, et son talent est remarqué par les commerçants de la ville.

Pratique :

Alexandre Marnat-Lefranc. Graff
Du 8 juin au 20 juillet 2019, Espace culturel du Houlme de Briouze
Lundi 9h30-12h30, mardi 16h-19h, mercredi 14h-18h30, vendredi 16h-18h30, samedi 10h-12h30 et sur rendez-vous
Renseignements : Espace culturel du Houlme 02 33 62 81 50

Gabrielle Crawford. Au coucher du soleil : jusqu'au 1er septembre 2019 - Montormel

« Quand nous étions enfants, nous traversions la France chaque été avec nos parents. Mon père, un chirurgien de la marine qui avait servi pendant la deuxième guerre mondiale, nous faisait prendre conscience de notre dette envers ceux qui avaient sacrifié leur vie pour notre liberté. Je me souviens très bien à l’âge de 12 ans, sur la route des vacances, des monuments de guerre dans tant de villages français que nous traversions et notre père nous racontant les terribles pertes de vie dans le nord de la France.» explique le photographe qui ajoute : Beaucoup de mes photographies ont été prises avec le ciel au deuxième plan. Les nuages défilent à un tel rythme en contraste avec le brave « Poilu » courageux, les canons levés, face à l’Est, toujours éternel. Plusieurs fois, je me suis assise tranquillement, étudiant et interrogeant les émotions de ces hommes sculptés dans le granit, le fer, le bronze et le ciment. Quelle est la signification du regard dans leurs yeux ? Désespoir, colère, peur, fierté ? Des mains crispées, de tristes pieds bottés, immobiles.
Parfois, je sens la terre trembler sous mes pieds. De grands espaces ouverts, avec nulle part où se cacher. Les vents glacés se déchirent autour de moi, la pluie battante projetant d'énormes tâches d'eau sur mon objectif, mais pour moi ce n'est que pour une heure ou deux, je peux rentrer à la maison.
Après une vie de travail dans les films, la télévision et la musique, j'ai trouvé ma raison la plus gratifiante d'être photographe pour honorer ces hommes, pour valoriser leur engagement pour un monde plus sûr.
Je suis profondément flattée en tant que photographe anglaise, d'avoir l'occasion de créer cet hommage.»

Pratique :

Gabrielle Crawford. Photographies
Du 28 juin au 1er septembre 2019
Visite libre tous les jours 9h30-18h
Renseignements : Mémorial de Montormel

Share Button