1 décembre 2017

Session du Conseil départemental : quatrième trimestre

Traduisant concrètement « une politique de progrès, offensive et volontariste », le budget départemental 2018 (+ de 377 M€), qui se veut « responsable », a été voté ce vendredi, sous la présidence de Christophe de Balorre. Il réaffirme clairement la volonté du Conseil départemental de « continuer à maîtriser les dépenses de fonctionnement, afin d’envisager sereinement l’avenir et d’affecter prioritairement à l’investissement le maximum de moyens ». En réponse aux attentes légitimes des Ornaises et des Ornais, d’importants projets portent « une haute ambition pour l’Orne au cœur de la Normandie », pour toujours mieux répondre aux enjeux de demain.

Soyez le 1er à réagir Thème :

Alors que se poursuit la baisse des recettes d’État de - 770 000 € par rapport à 2017 (la principale dotation d’État affiche une diminution de - 11,5 M€ par rapport à 2014 !), et que le projet de loi de finances du Gouvernement pour 2018, en discussion au Parlement, porte en lui des dispositions qui vont encore amenuiser les marges de manœuvres des Départements, l’Orne entend garder le cap.

Le Conseil départemental poursuit les objectifs de bonne et saine gestion, qui font sa crédibilité en matière de stratégie budgétaire et financière, gage du financement soutenable d’une réelle ambition de développement. Un atout majeur, au moment où la décision de l’État de ne plus raboter la Dotation globale de fonctionnement (maintenue au même niveau qu’en 2017) ne saurait cacher sa volonté de poursuivre l’utilisation des allocations compensatrices d’exonérations fiscales comme variables d’ajustement. Pour 2018, le montant des recettes au titre de ces compensations reçues de l’Etat est estimé à 3,65 M€, contre 12,55 M€ en 2008 !

Share Button