26 juillet 2019

« Vélo et Fromages » : bonne recette pour l’Orne !

Comment le label « Vélo et fromages, à la découverte des départements » aurait-il pu échapper à l’Orne ? Le département figure parmi les premiers à proposer des itinéraires cyclos pour le moins originaux.

Soyez le 1er à réagir Thème :

 

Dès l’appel à projet national pour rejoindre le prestigieux concept d’itinéraires cyclables à la découverte du patrimoine fromager, l’Orne s’est lancée. Et elle vient de décrocher le sésame.

Au cœur de la tradition laitière normande, le département s’y colle depuis longtemps : 1791, c’est la découverte par Marie Harel du plus célèbre des fromages, le Camembert, dont un village ornais porte le nom. Un bout de Pays d’Auge naturellement retenu pour y proposer un parcours cyclo coulant à souhait. Avec au programme, visites d’exploitations agricoles, de pâturages, de fermes laitières, d’ateliers de fabrication et de transformation, de caves d’affinage.

 Plus de 20 000 cyclos en 2018

Parce que la dynamique vélo s’intègre à une stratégie départementale déjà bien structurée, un autre parcours irrigue le Pays du Mêle-sur-Sarthe et du Perche. Le label « Vélo et Fromages » s’invite sur la Véloscénie, inscrite au schéma national des véloroutes et voies vertes. Idéalement située, entre Paris et le Mont Saint-Michel, l’Orne y a vu passer, en 2018, plus de 20 000 cyclos !

Même mobilisation sur la Vélo Francette, de Ouistreham à La Rochelle, en passant par l’Orne, entre Flers et Domfront. Ce coin de Bocage ornais où le fromage et les produits du terroir s’offrent une vitrine de choix, le concept « Vélo et Fromages » ne pourra qu’accompagner le développement du  « court séjour ». 

Jouer collectif

Ultime boucle ornaise au cœur du Pays du Houlme, d’Ecouché à Briouze, berceau de l’emblématique Camembert Gillot. Sur la route des cyclos, la célèbre fromagerie ouvrira ses portes sur ses spécialités, développées avec une passion intacte depuis 1912.

« Être partie prenante de ce concept Vélo et Fromages, à la découverte des départements est un atout de taille pour l’Orne. Alors que le vélo s’affirme comme un élément majeur du développement du tourisme vert, la notoriété de nos prestigieux produits du terroir et de notre gastronomie de haute tenue, mérite bien ce coup de pouce. Et nous n’allons rien changer à notre recette qui, bien des fois, a fait ses preuves : jouer collectif avec des professionnels motivés ! », confie Christophe de Balorre, Président du Conseil départemental.

 

Share Button