12 novembre 2014

Un village de l’arrière dans la Première Guerre mondiale : La Perrière photographiée par Paul Lancre

Un village de l’arrière dans la Première Guerre mondiale : La Perrière photograp

Du 12 novembre 2014 au 20 février 2015 – Le vernissage de l’exposition s’est tenu le 11 novembre aux Archives départementales de l’Orne.

Soyez le 1er à réagir Thème :

À l’occasion des commémorations de la Grande Guerre, le Conseil général de l’Orne, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Mission du Centenaire, propose une exposition constituée de 110 photographies de Paul Lancre. Ce photographe autodidacte, né en 1891 à La Perrière, a laissé à la postérité des centaines de clichés sur la vie d’une communauté villageoise de l’arrière pendant la Première Guerre mondiale. Il dresse ainsi de ce village un portrait saisissant et captivant de ses habitants en période de guerre.
Labellisée par la Mission du Centenaire, l’exposition met en lumière des photographies d’une valeur historique et documentaire exceptionnelle. Véritables oeuvres artistiques, les clichés de Paul Lancre éclairent un passé vivant et souvent méconnu qui illustre de nombreux aspects de la vie à l’arrière. Les réalités qu’il renferme ne sont habituellement perçues qu’à travers les sources écrites, parce que très rarement photographiées.

Présentée à Alençon et à La Perrière, l’exposition met en lumière des photographies accompagnées d’éléments biographiques des personnes représentées ainsi que des textes évoquant l’histoire de la commune pendant la Grande Guerre.
Un catalogue de l’exposition comprenant 150 photographies et des compléments historiques sont proposés aux visiteurs.

 

Un fonds photographique exceptionnel

La présence des troupes Alliées, des prisonniers allemands, les réfugiés, l’effort de guerre avec les bûcherons canadiens, la conscription, la présence épisodique des permissionnaires, les femmes et les enfants, le travail des champs, la fraternité avec les Alliés et les prisonniers racontent la vie et les réalités de l’époque. Le fonds Paul Lancre, acquis par le Département de l’Orne en 2011, comprend 15 000 photographies, dont environ 2000 sur la Première Guerre mondiale.
Derrière son objectif, Paul Lancre retient des pans de mémoire historique dans toute sa diversité, résultats d’un regard empathique et qui font de ses clichés des sources historiques de premier plan. Par la diversité des sujets traités, par la précision des légendes, ses photographies ont une valeur universelle. L’exposition met au jour un fonds de photographies inestimable par sa valeur esthétique et historique.

Les thèmes illustrés par les photographies de Paul Lancre

  • Le début de l’année 1914 : la fête du Mardi Gras, le 1er mai, la procession de la Fête-Dieu, la remise des prix à l’école.
  • Les soldats du village : les conscrits de 1911 à 1917, le départ pour le front, les militaires en permission de différentes armes et régiments, posant seuls ou en famille, les quêtes pour les blessés réalisées par les jeunes filles du village, les tombes du cimetière, la fête des Poilus en octobre 1919, les portraits de soldats qui ne reviendront pas.
  • Le passage ou la présence de militaires français (passage de régiments), canadiens (bucherons), anglais, la présence de prisonniers allemands (le camp, le travail dans la carrière, le rempierrage des voies, le travail agricole).
  • Les civils: Les femmes et les enfants, les veuves et les orphelins mais aussi les femmes et les enfants dans les cours de fermes ou aux champs, les parents de soldats, les réfugiés.
  • Rencontres, fraternité, divertissement: Fêtes et représentations théâtrales, fraternité avec les Alliés, enterrement d’un soldat allemand, l’Armistice.
  • L’effort de guerre: L’exploitation de la forêt de Bellême, le travail agricole sans les hommes, l’apparition du tracteur.

Programme pédagogique et animations dès le 14 novembre

Ouverte à tout public, l’exposition a été réalisée également dans un souci pédagogique.
- Le service éducatif des Archives départementales se tient à disposition des enseignants pour organiser une séance pédagogique sur la Première Guerre mondiale.
- Un atelier gratuit d’initiation à la recherche, ouvert à tous, sur le thème « comment faire l’histoire d’un Poilu », est proposé le vendredi 14 novembre à 14 h 30 aux Archives départementales.
- une version virtuelle sera proposée en début d’année 2015 sur le site internet www.archives.orne.fr.
- Les enseignants pourront s’appuyer pour aborder la période sur le recueil pédagogique Les Ornais dans la Première Guerre mondiale, réalisé par le service éducatif des Archives départementales et distribué par le Département à tous les enseignants d’histoire-géographie de collèges, ou sur la version enrichie de ce recueil qui sera disponible au début de l’année 2015 sur le site internet des Archives. Des conférences seront proposées en complément de l’exposition.

En savoir plus sur Paul Lancre, photographe…

Paul Lancre, né à La Perrière en 1891, est fils du notaire du village. Après avoir obtenu une licence en droit, il effectue son service militaire à partir du 1er octobre 1913 en qualité de secrétaire d’état-major et du recrutement au bureau de recrutement de Mamers, où il se trouve lors de la mobilisation du 2 août et où il reste affecté pendant toute la guerre. Passionné de photographie, qu’il pratique à partir de 1910 (jusqu’à sa mort en 1973), il réalise sur La Perrière, Mamers et les environs plusieurs milliers de clichés, jusqu’à son départ pour le Maroc en 1920. Il effectue ensuite une brillante carrière de fonctionnaire shérifien.

Son oeuvre locale s’articule autour de « séries »

  • Les portraits d’habitants de La Perrière et de Mamers ou de personnes de passage.

Paul Lancre fait office de photographe professionnel : il offre de nombreux tirages à ses modèles. Ses portraits se distinguent cependant de la photographie commerciale par le décor (la plupart du temps en extérieur, dans le jardin familial), par l’empathie qu’il exprime dans la photographie et par une qualité plastique exceptionnelle. Il photographie indistinctement toutes les catégories sociales, avec un regard et des compositions identiques.

  • Les photographies des rues du village et des fermes environnantes, les photographies des rues de Mamers et des villages voisins.
  • Les photographies du corps forestier canadien installé en forêt de Bellême, comprenant des portraits, mais aussi de nombreux clichés sur les installations et les méthodes de travail des bucherons.
  • Quelques photographies de fêtes ou d’événements

Pratique

Un village de l’arrière dans la Première Guerre mondiale
La Perrière photographiée par Paul Lancre
Alençon : 12 novembre 2014 – 20 février 2015
La Perrière : 8 mars – 10 mai 2015

Du 12 novembre 2014 au 20 février 2015
Archives départementales de l’Orne
8 avenue de Basingstoke – Alençon
Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30
Gratuit
Tél. 02 33 81 23 00

Découvrez un reportage de l'exposition réalisé par France 3 Basse Normandie : france3-regions.francetvinfo.fr

Share Button