Histoire de l'Orne

L’Orne, des territoires, une histoireTerre normande, l’Orne a traversé les tourmentes et les grandes heures de l’Histoire de France. Construction d’édifices, destructions, restaurations… Le rythme des guerres et des périodes de prospérité a profondément marqué le paysage des villes et des campagnes. Chaque pierre ou presque porte le témoignage d’une catastrophe, d’une victoire ou d’une révolution.

Quels événements historiques ont le plus influé sur le destin de l’Orne ? Voici quelques points de repère chronologique et les grandes figures de l’histoire locale.

L'époque antique

Vers 500 avant J.C., les Celtes s’installent sur le futur territoire de l’Orne. Ils se répartissent la région en s’appuyant sur les réalités topographiques et hydrographiques. Trois peuples occupent l’espace avant la conquête romaine : les Aulerci-Diablintes (dans le Perche), les Essui (autour d’Essai, leur capitale) et les Sagii (sur le futur diocèse de Sées).

Les Aulerci sont les premiers à soulever contre les Romains envahissant la Gaule. Ils s’attaquent au lieutenant de César, Titurius Sabinus, sous la conduite de leur chef Viridovix, puis jouent un rôle actif lors de l’insurrection générale des Gaulois menée par Vercingétorix. Les Essui, eux, font directement alliance avec l’envahisseur, ce qui leur permet d’occuper une position privilégiée sous la domination romaine.

Dès 286 ap. J.C., les Saxons envahissent le territoire et s’établissent sur le littoral de la Manche : la période des grandes invasions commence, l’Empire Romain se divise.

Le Camp de Bierre

Camp de BierreUn des plus grands sites archéologiques de l’ouest de la France. Les visites retracent l’histoire de l’installation de l’homme dans la région.

L'époque médiévale

Tout au long du IVe siècle, les barbares ravagent et réduisent le territoire. Les populations locales de l’Orne résistent en formant une confédération avec les Armoricains (bretons). Après avoir repoussé une première offensive de Clovis en 497, ils se soumettent : Alençon et le diocèse de Sées deviennent des terres du royaume Franc. Courte période de tranquillité, pendant laquelle les villes d’Exmes, de Sées et d’Alençon prennent de l’importance.

Au début du Xe siècle, le cycle des invasions reprend. Les villes et les campagnes sont mises à sac par les Normands. En 911, le territoire, alors possession du royaume de Neustrie, leur est finalement cédé. Mais la paix ne revient pas dans l’Alençonnais. En 943, la région est donnée par Richard I, duc de Normandie, à la famille des Talvas, seigneurs de Bellême. Les luttes internes à la famille déchirent le pays.

En 1204, une page se tourne. Philippe-Auguste, roi de France, reconquiert le territoire et annexe les comtés d’Alençon et du Perche au royaume de France. Dès lors, ils forment l’apanage d’un fils ou du frère d’un roi de France.

Pendant la guerre de cent ans, les terres d’Alençon et du Perche passent de main en main. En 1449, Jean II, duc d’Alençon, finit par reprendre son duché aux Anglais qui s’en étaient emparés en 1417-1419.

La cathédrale de Sées

Construite au XIIIe siècle, harmonieuse synthèse de l’art gothique normand et de l’art gothique d’Ile de France. La cathédrale est le vaisseau phare des sites religieux illuminés dans l'Orne.
En juillet-août-septembre : les Musilumières de Sées (spectacles nocturnes à l'intérieur, ensemble acoustique unique en France). Ouverte toute l’année. Contact : 02 33 28 74 79

Le château de Domfront

Le château de Domfront, bâti en 1100 par Henri 1er Beauclerc, seigneur de Domfront en 1092 et Roi d'Angleterre en 1100, sur un éperon de grès, contrôlait la route qui reliait Caen au Maine et à l'Anjou.
Il fut démantelé sur l'ordre de Sully en 1608. Visites du 15 juin au 15 septembre. Contact : 02 33 30 60 60.

Saint-Cénéri-le-Géréi

Saint-Céneri-le-Gérei Classé parmi les "Plus beaux villages de France", Saint-Céneri-le-Gérei possède un patrimoine remarquable avec les peintures murales de son église romane, ses maisons de "roussard"... C'est aussi un village de peintres-sculpteurs. Village médiéval en grès et en granit, bâti sur un promontoire rocheux. Contact : 02 43 33 28 04

L'époque moderne

La réforme protestante marque profondément le territoire de l’Orne : plusieurs communautés de réformés s’y installent entre 1550 et 1560. Pendant les guerres de religion, le duché d’Alençon devient donc le théâtre des affrontements. Le duc de Mayenne, chef de la Ligue et Henri de Navarre (futur Henri IV) s’y disputent plusieurs villes.

En 1590, Henri IV reprend Alençon et vend le duché en 1605 au duc de Wurtemberg. Marie de Médicis le lui rachète en 1613.

En 1636, Richelieu refond entièrement l’administration territoriale du royaume de France : le duché d’Alençon est supprimé et remplacé par une généralité, qui fait partie du gouvernement de Normandie, avec celles de Rouen et de Caen.

Le château de Carrouges

Château de Carrouges

Douves, terrasses, élégant châtelet d’entrée, parcs et jardins avec portes et grilles anciennes XIVe et XVIIe siècles°

Le manoir de Courboyer (XVe et XVIe siècles) à Nocé

Visite guidée, exposition sur l’histoire, les manoirs et la flore du Perche.

Le Haras national du Pin

Créé en 1715, avec sa cour d’honneur en fer à cheval, ses vastes écuries et ses larges allées, dessinées par un élève de Le Nôtre.

Le musée des Beaux-Arts et de la Dentelle à Alençon

Pour découvrir l’histoire du fameux « Point d’Alençon », inventé par Madame de La Perrière vers 1650, qui a fait la renommée de la ville.

L'époque contemporaine

Un vent révolutionnaire souffle dès avril 1789 dans le Perche. A peine constitué, le département de l’Orne se trouve au cœur de la tourmente : il doit résister aux tentations fédéralistes et à la chouannerie qui s’infiltre dans le bocage.

Au XIXe siècle, l’Orne s’industrialise. La première usine textile mécanisée s’implante à La Ferté-Macé en 1862. La métallurgie se développe à grande échelle dans le Pays d’Ouche. Le symbole de cet essor économique est l’usine d’épingles Bohin près de L’Aigle. A la même époque sont construites les premières lignes ferroviaires : la ligne Flers-Argentan-L’Aigle-Paris est achevée en 1867.

La première guerre mondiale marque l’Orne avec la mobilisation de sa population masculine : 20 000 soldats ornais partent au front. Le département sert de base arrière aux soldats anglais et de lieu de refuge aux populations du Nord, chassées par les Allemands.

L’Orne est également durement touché par le deuxième conflit mondial. Dès juin 1940, les Allemands occupent Alençon. Mais les Ornais organisent rapidement la résistance au printemps 1941, en montant des réseaux de renseignements. Le mouvement se structure et compte 3 500 membres en juin 1944.

Alençon est libérée le 12 août 1944 par la 2ème DB du Général Leclerc. Sinistré pendant la bataille de Normandie, le département se relève vite de ses ruines. Favorisé par sa situation géographique et un essor démographique important, il connaît un renouveau économique avec les Trente Glorieuses.

Le Mémorial de Montormel

Mémorial de Montormel Surplombant le site du champ de bataille, le Mémorial et l’Espace Muséographique de Montormel commémorent les combats de la poche de Falaise-Chambois qui mirent fin à la bataille de Normandie. Visitez virtuellement le champ de bataille.

L’Ecomusée du Perche

Il présente la vie rurale du Perche, du XIXe siècle aux années 1960. Architecture, artisanat et industrie rurale, métiers de la forêt, élevage du cheval percheron.

Les dernières actualités

11/08/2017

Cérémonie à Montormel le samedi 26 août

Cérémonie à Montormel le samedi 26 août

Samedi 26 août, au Mémorial de Montormel, sera commémoré le 73e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie. Cette cérémonie départementale verra la participation de nombreuses délégations étrangères, avec en premier lieu celle de Pologne, accompagnée d’une prestigieuse formation musicale militaire, venue de Zagan.

13/07/2017

Le programme culturel estival au château de Carrouges

Le programme culturel estival au château de Carrouges

Le Conseil départemental de l’Orne et le Centre des monuments nationaux s’associent cette année encore pour vous faire découvrir l’exposition de la photographe Maia Flore et vous proposer le festival Autour d’un Piano.