Les accompagnements sociaux

La mesure Accompagnement Social Lié au Logement (ASLL)

Le public bénéficiaire correspond aux personnes ou ménages confrontés à un cumul de difficultés financières et sociales et qui éprouvent des difficultés à se maintenir ou accéder à un logement. Elle diffère du conseil budgétaire ponctuel (problème rencontré à l’occasion une démarche administrative, retard exceptionnel dans le paiement d’un loyer…) pouvant être assuré par les conseillers en économie sociale et familiale de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) et de la Mutualité Sociale Agricole (MSA). Il s’agit au contraire d’une démarche plus longue visant à réussir l’insertion d’un ménage ainsi que son autonomie en prenant appui sur le logement. Le but est de garantir une insertion durable du ménage dans son habitat.

Les actions possibles

  • Accès à un logement adapté à la situation familiale et financière
  • Organisation administrative et budgétaire dans le cadre du logement
  • Accompagnement lors de situation d’endettement  liée au logement
  • Accompagnement  dans la maîtrise des charges
  • Insertion dans l’environnement locatif
  • Médiation locative (lien bailleur / locataire)

La Mesure d’Accompagnement Social Personnalisée (MASP)

Les départements sont chargés d’apporter aux bénéficiaires des aides sociales à la fois une aide à la gestion de celles-ci et un accompagnement social individualisé. La MASP est une mesure d’accompagnement social global. Le public éligible correspond à toute personne percevant des prestations sociales, dont les facultés mentales ne sont pas altérées, qui rencontrent des difficultés de gestion menaçant sa santé ou sa sécurité.

Individualisée, l'objectif de la MASP est double :

  • sécuriser les conditions d’existence notamment en matière de santé, alimentation, hygiène, accès et maintien dans un logement décent et durable, protection contre la maltraitance ;
  • développer l’autonomie et l’insertion sociale du bénéficiaire. Cette action d’accompagnement socio-éducatif permet de travailler avec la personne et son environnement à la résolution des différentes problématiques sociales.

Deux formes de MASP

  • MASP « non contraignante ». Dans les cas les plus graves la gestion directe de tout ou partie des prestations sociales peut être confiée au Département ou au délégataire avec l’accord de la personne.
  • MASP « contraignante », c'est-à-dire une MASP renforcée ou une mesure judicaire contraignante sans accompagnement social particulier et pour laquelle le consentement de la  personne n’est pas recherché.

Les dernières actualités

22/09/2017

« Vieillir, la belle affaire » pour les seniors et leur entourage

« Vieillir, la belle affaire » pour les seniors et leur entourage

Le Conseil départemental de l’Orne propose à nouveau lundi 2 octobre « Vieillir la belle affaire » un rendez-vous original pour les seniors. Ce spectacle-débat ouvrira ‘‘La semaine bleue’’ de la ville d’Argentan. L’objectif ? Dédramatiser le vieillissement et présenter aux familles et aux personnes âgées les services et possibilités qui existent dans le département lorsque l’on est confronté au vieillissement ou à la perte d’autonomie. Cette rencontre, ouverte à tous, se veut informative et conviviale sur un sujet qui concerne tout le monde : la perte d’autonomie et les difficultés rencontrées lors du vieillissement.

08/09/2017

Visite de chantier de l’agrandissement du Pôle IFRES Orne

Visite de chantier de l’agrandissement du Pôle IFRES

Depuis 2003, plus de 4 millions d’euros ont été investis par le Département aux formations de santé. Le Conseil départemental de l’Orne a consacré 2 250 000 €, pour la nouvelle école des masseurs-kinésithérapeutes installée sur le pôle universitaire d’Alençon.