Le RSA

Le Revenu de Solidarité Active (RSA) remplace depuis 2009 le Revenu Minimum d’Insertion (RMI), l’Allocation de Parent Isolé (API). Il peut être versé à des personnes dont le revenu du travail est limité.

Le RSA, pris en charge par les départements, a un montant mensuel identique pour ceux qui touchaient auparavant le RMI ou l'API. Le RSA concerne également de nouveaux bénéficiaires, notamment les plus bas salaires, en leur garantissant un complément de rémunération et le maintien de leurs avantages sociaux même s’ils accroissent leur activité (jusqu’à 1,04 Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance (SMIC) pour une personne seule).

S’informer sur le RSA

  • Connectez-vous au site www.rsa.gouv.fr pour les conditions d’attribution, les démarches et toutes les questions que vous vous posez ;
  • Appelez le 3939 « Allô service public », plate-forme d’information générale sur le RSA ;
  • Consultez le site de la Caisse d’Allocations Familiales pour faire le test d’éligibilité (ouverture potentielle du droit au RSA) et montant estimatif personnalisé.

Où se rendre pour l’instruction de sa demande de RSA ?

  • Sur le secteur d’action sociale territoriale du département, à proximité de votre domicile.
  • A l’antenne de la Caisse d'Allocations Familiales (CAF) à laquelle vous êtes affilié.

Le RSA, s’il constitue un revenu, reste modeste. Son attribution permet cependant à la personne de bénéficier d’un accompagnement à la construction de son parcours d’insertion sociale et professionnelle, formalisé dans un contrat d’insertion ou un projet personnalisé d'accès à l'emploi.

Le but demeure toujours de rapprocher les bénéficiaires du RSA d’une activité rémunérée qui leur permette de sortir du dispositif RSA et de rester dans l’emploi.

Les dernières actualités

04/06/2018

Dimanche 14 octobre 2018 à 14 heures : quatrième édition des Elles de l’Orne

Dimanche 14 octobre 2018 à 14 heures : quatrième édition des Elles de l’Orne

Les Elles de l’Orne, course-marche dans l’Orne, à l’initiative de l’A3 Alençon Athlétisme et du Conseil départemental en faveur du dépistage du cancer du sein, attire chaque année de plus en plus de femmes avec 3 550 en 2017.

29/03/2018

Deux nouveaux médecins en poste à Carrouges

Deux nouveaux médecins en poste à Carrouges

La commune de Carrouges accueille depuis quelques jours deux nouveaux médecins. Grâce aux efforts du Conseil départemental et de sa représentante sur le canton Maryse Oliveira, les habitants de la commune peuvent désormais se rendre à la maison médicale pour être suivis par les docteurs Juan-Antonio Sanchez, généraliste et Ana Muñoz Torres, pédiatre.