Démographie médicale

Un médecin radiologue Il n’y a pas assez de médecins et de chirurgiens dentistes dans l’Orne. Afin d’enrayer cette désertification médicale, le département de l’Orne consacre depuis plusieurs années de plus en plus de moyens à cet enjeu majeur pour la qualité de vie et l’attractivité du territoire.

Bien que la santé ne soit pas de sa compétence, le département de l’Orne s’implique fortement pour accueillir de nouveaux professionnels de santé sur le territoire :

Action n°1 : attirer les jeunes médecins et chirurgiens dentistes dans l’Orne

Le département de l’Orne recherche activement des médecins :

  • il intervient dans le recrutement de professionnels de la santé
    par le biais d’un cabinet de recrutement spécialisé dans le domaine médical. En huit ans, 13 médecins ont été recrutés dans l’Orne. Il s’agit d’une solution palliative conduite en étroite collaboration avec les élus locaux qui jouent un rôle important dans l’accueil de ces médecins sur le territoire
  • il démarche les internes de médecine
    à la Faculté de médecine de Caen et sur des salons professionnels pour promouvoir le territoire pour leur proposer de faire leur stage de fin d’études dans l’Orne. En augmentant le nombre d’internes dans l’Orne, il espère leur donner envie de s’installer ensuite dans l’Orne pour y faire carrière.

Les facteurs d’attractivité pour attirer les futurs médecins et chirurgiens dentistes dans l’Orne (micro-trottoir réalisé à la Faculté de médecine de Caen en avril 2011.

Thibault Raginel, porte-parole du SIMBAN (syndicat des internes de médecine générale bas-normands) explique les craintes des jeunes internes à venir s’installer en zone rurale.

Le Dr. Bischoff a choisi de venir s’installer à Alençon en tant que médecin généraliste pour la qualité de vie que l’Orne offre. Le Dr. Barrière, médecin généraliste à Alençon, témoigne sur les attentes d’un maître de stage vis-à-vis des jeunes internes

  • il loge les internes stagiaires gratuitement
    en avril 2011, le Département s’est associé avec les communes* pour mettre des meublés gratuits à disposition des internes de la Faculté de Médecine de Caen. Les municipalités assument les loyers, le département fournit le mobilier et finance la gestion annuelle d’un guichet unique pour ces appartements. Les étudiants ne payent que les charges. L’objectif est de leur offrir les meilleures conditions de stage possibles sur des secteurs repérés et de leur donner envie, dès l’obtention de leur diplôme, de venir s’installer sur le territoire ornais. Grâce à ce bon accueil, le département de l’Orne espère développer la pratique des stages dans l’Orne et in fine de les inciter à y revenir une fois leur diplôme obtenu.
    * Communes participantes : Alençon, Argentan, Domfront, Flers, La Ferté-Macé et Vimoutiers.

Action n°2 : créer des maisons de santé et des PSLA (pôles de santé libéraux et ambulatoires)

Le département de l’Orne finance la création de maisons médicales et de pôles de santé libéraux et ambulatoires.

L’objectif est de proposer aux Ornais une médecine de proximité, multidisciplinaire. C’est également pour les nouveaux praticiens l’opportunité d’avoir un cadre de travail attractif et performant. Les PSLA sont un bon moyen de faire venir des praticiens : ils permettent de concilier qualité de vie professionnelle et personnelle.

Qu’est qu’un PSLA ? Explication concrète à Gacé, le premier PSLA de l’Orne inauguré par le Ministre Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé en juillet 2011.

Action n°3 : mobiliser les praticiens et les élus

Mai 2011, le département de l’Orne a invité les praticiens et leurs représentants, l’Agence Régionale de Santé (ARS), les élus ornais et les internes de médecine en stage dans l’Orne à une table-ronde à l’Hôtel du Département à Alençon. Il leur a présenté toute l’action conduite par le département pour lutter contre la désertification médicale en mobilisant l’ensemble des acteurs.

 

Les dernières actualités

16/10/2017

Inauguration du pôle de santé libéral ambulatoire d’Écouché-les-Vallées

Inauguration du pôle de santé libéral ambulatoire d’Écouché-les-Vallées

Ce projet de PSLA (pôle de santé libéral ambulatoire) a été initié par l’ex communauté de communes des Courbes de l’Orne (avant fusion du 1er janvier 2017). À l’origine, un cabinet médical regroupant 3 médecins généralistes existait déjà. Compte tenu de son emplacement idéal (entrée de commune, grand parking, possibilité d’extension), communautés de communes et praticiens ont souhaité mener l’étude d’implantation du pôle de santé satellite sur ce site. Fruit d’un travail collectif multi-partenarial entre collectivités et les acteurs de la santé du territoire, ce projet traduit la volonté des différents acteurs territoriaux et partenaires (Etat, Région Normandie, Conseil départemental de l’Orne, Argentan Intercom, Ecouché-les-Vallées, FEADER, FNADT, DETR, L’URML Normandie - Union régionale des médecins libéraux) de lutter contre la baisse de la démographie médicale dans l’Orne.

26/09/2017

MONALISA Orne

MONALISA Orne : une coopération départementale pour lutter collectivement contre l’isolement social des personnes âgées

La coopération départementale MONALISA (pour MObilisation NAtionale contre L’Isolement des Agés) sera très prochainement une réalité dans l’Orne.