Séniors

personnes âgéesLes personnes âgées de 60 ans et plus représentent une part croissante de la population ornaise : 22,4 % en 1990, 26,2 % en 2008, 28 % prévus en 2020. Dans les années à venir, les personnes âgées de 85 ans et plus connaîtront la plus forte augmentation : + 57 % entre 2008 et 2020.

Les séniors ont des besoins spécifiques : en terme d’accompagnement (soins médicaux ou à la  personne, aide à domicile), de logement, de transports collectifs, d’accessibilité des équipements,  d’activités culturelles et socioculturelles.

Le rôle du département

Développer et coordonner les actions en direction des séniors, et surtout faire en sorte que toutes puissent bénéficier, quelles que soient leurs ressources, de solutions adaptées à leur mode de vie (aides à domicile, hébergement en établissement ou en famille d'accueil).

Le CODERPA

Le Comité Départemental des Retraités et Personnes Âgées (CODERPA) est une instance consultative placée sous l’autorité du président du département. C’est un lieu de dialogue, de réflexion et de proposition sur les questions concernant les retraités et personnes âgées. Il est composé de représentants des associations et organisations de retraités et des personnes âgées, des collectivités, des institutions sociales, des établissements et services, de personnes qualifiées. Il publie les pages SENIORS 61 à consulter ici.

 

Un schéma pour favoriser l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap

Le schéma départemental pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, est issu du travail collectif de l’ensemble des acteurs concernés du territoire. Ce schéma, d’une durée de 5 ans, incarne la politique départementale en faveur des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. Son objectif est clair : adapter les différents dispositifs d’aides à l’évolution des besoins de la population ornaise.
Le schéma est bâti selon 3 axes forts : la prévention de la perte d’autonomie et la coordination des acteurs tout d’abord, l’accompagnement des Ornais qui souhaitent rester à domicile et le soutien des proches aidants ensuite, l’adaptation et la diversification enfin de l’offre d’hébergement pour les personnes âgées et les personnes en situation de handicap.

Vers une politique de l’autonomie en faveur des personnes âgées et des personnes en situation de handicap

La convergence des politiques en direction des personnes âgées et des personnes en situation de handicap au sein d’un seul schéma de l’autonomie représente une source d’enrichissement : elle permet de mobiliser plus de ressources et d’acteurs afin d’apporter les réponses les plus adaptées aux situations. Il s’agit de décloisonner, d’aller vers des solutions qui soient  davantage individualisées, tout en respectant les spécificités de chaque secteur.

Le parcours de vie de la personne au cœur de la démarche

L’objectif est de lutter contre les ruptures de parcours en le fluidifiant. Cet enjeu passe par l'amélioration de la coordination des interventions entre les différents partenaires et la diversification de l’offre de services, tout en optimisant l’existant.

Les dernières actualités

22/09/2017

« Vieillir, la belle affaire » pour les seniors et leur entourage

« Vieillir, la belle affaire » pour les seniors et leur entourage

Le Conseil départemental de l’Orne propose à nouveau lundi 2 octobre « Vieillir la belle affaire » un rendez-vous original pour les seniors. Ce spectacle-débat ouvrira ‘‘La semaine bleue’’ de la ville d’Argentan. L’objectif ? Dédramatiser le vieillissement et présenter aux familles et aux personnes âgées les services et possibilités qui existent dans le département lorsque l’on est confronté au vieillissement ou à la perte d’autonomie. Cette rencontre, ouverte à tous, se veut informative et conviviale sur un sujet qui concerne tout le monde : la perte d’autonomie et les difficultés rencontrées lors du vieillissement.

08/09/2017

Visite de chantier de l’agrandissement du Pôle IFRES Orne

Visite de chantier de l’agrandissement du Pôle IFRES

Depuis 2003, plus de 4 millions d’euros ont été investis par le Département aux formations de santé. Le Conseil départemental de l’Orne a consacré 2 250 000 €, pour la nouvelle école des masseurs-kinésithérapeutes installée sur le pôle universitaire d’Alençon.