Vie à domicile : des aides

Le souhait des personnes âgées est très souvent de rester vivre à domicile. Pour lever les difficultés liées à la diminution de leur autonomie, le département leur propose des aides financières et/ou les services d’aide à domicile. L’objectif : leur permettre de bénéficier d’un accompagnement quotidien dans les tâches de la vie courante qui leur posent problème afin de prévenir ou retarder la perte d'autonomie.

Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile

L’objectif

Permettre aux personnes âgées de financer une aide à domicile et/ou à régler les dépenses liées à la diminution de leur mobilité (télé- alarme, portage de repas...)

Les destinataires

Les personnes âgées de plus de 60 ans en perte d’autonomie (Groupes Iso-Ressources (GIR) 1 à 4). Le montant de l’allocation est déterminé par une équipe médico-sociale qui se rend au domicile de la personne âgée et détermine avec elle et son entourage l’accompagnement dont elle a besoin. En fonction des ressources de la personne âgée, une participation peut lui être demandée. Plus de 4 100 personnes âgées bénéficient de l’APA à domicile dans l'Orne, pour un montant total de plus de 18 M €.

Aide ménagère

L’objectif

Apporter directement une aide physique aux personnes dans leurs travaux ménagers.

Les destinataires

Les personnes handicapées de moins de 60 ans ainsi que les personnes âgées ayant besoin d’une aide matérielle pour demeurer à leur domicile, sous condition de ressources.

Prévention de la perte d'autonomie

Dans le cadre de la nouvelle Confèrence Des Financeurs (CDF) de l'Orne, le Département en lien avec les membres de cette instance lance son premier appel à candidature pour développer des actions de prévention de la perte d'autonomie pour les personnes âgées à domicile.

Cet appel à candidature est prolongé jusqu’au 16 août 2017.

Trouvez les documents à télécharger ci-dessous :

Avis d’appel à projets : offre innovante de répit et de soutien aux aidants

Le Département conjointement avec l’Agence régionale de santé lance un appel à projets visant la création d’une offre innovante de répit et de soutien aux aidants par transformation de l’offre existante et/ou par création, sur les territoires de parcours de vie et de santé de la personne âgée fragile ou en perte d’autonomie du Centre orne ou du Bocage ornais. 

Trouvez les documents à télécharger ci-dessous :

Avis de classement de la commission d’information et de sélection d’appel à projet pour établissements et services médico-sociaux – séance du 19 octobre 2017 :

FOIRE AUX QUESTIONS : offre de répit dans l’Orne

Questions

Réponses

La transformation de certaines offres nécessite-t-elle une demande d’autorisation de la part de la structure autorisée ?

Au cas où le candidat ne serait pas détenteur lui-même de l’autorisation de la structure faisant l’objet d’une transformation, l’engagement du détenteur de cette autorisation formulant son accord devra être recueilli et joint au dossier. L’autorisation du projet sera concomitante de la transformation.

Qu'est-il attendu par "Nature des locaux en fonction de leur finalité" ?

Il s’agit de toute information sur les locaux en fonction de leur utilisation : description, conformation,  habilitation à l’accueil des visiteurs, sécurité…

L'accueil des personnes de moins de 60 ans est-il possible (Personnes handicapées vieillissantes) ?

 

Oui ce public est également ciblé par le cahier des charges (cf. point 3.2 notamment).

Pour les candidats gérant déjà une structure médico-sociale autorisée, les offres complémentaires seront-elles distinctes de l’autorisation actuelle?

 

Pour l’offre acceptée à l’issue de la procédure de l’appel à projets (qui pourra inclure un ajustement du projet du ou des candidats retenus), elle pourra soit :

-          être adossée à l’autorisation de la structure existante en tant que nouveau dispositif de la structure si les dispositions réglementaires le permettent/prévoient,

-          faire l’objet d’une autorisation spécifique. Dans la mesure où le projet est innovant, cette seconde possibilité est probable.

In fine, la nature juridique de l’autorisation de l’offre retenue dépendra du type de projet proposé, de la structure sur laquelle elle s’appuie et de l’organisation retenue conjointement par le(s) candidat(s) et les autorités.

Les dernières actualités

16/10/2017

Inauguration du pôle de santé libéral ambulatoire d’Écouché-les-Vallées

Inauguration du pôle de santé libéral ambulatoire d’Écouché-les-Vallées

Ce projet de PSLA (pôle de santé libéral ambulatoire) a été initié par l’ex communauté de communes des Courbes de l’Orne (avant fusion du 1er janvier 2017). À l’origine, un cabinet médical regroupant 3 médecins généralistes existait déjà. Compte tenu de son emplacement idéal (entrée de commune, grand parking, possibilité d’extension), communautés de communes et praticiens ont souhaité mener l’étude d’implantation du pôle de santé satellite sur ce site. Fruit d’un travail collectif multi-partenarial entre collectivités et les acteurs de la santé du territoire, ce projet traduit la volonté des différents acteurs territoriaux et partenaires (Etat, Région Normandie, Conseil départemental de l’Orne, Argentan Intercom, Ecouché-les-Vallées, FEADER, FNADT, DETR, L’URML Normandie - Union régionale des médecins libéraux) de lutter contre la baisse de la démographie médicale dans l’Orne.

26/09/2017

MONALISA Orne

MONALISA Orne : une coopération départementale pour lutter collectivement contre l’isolement social des personnes âgées

La coopération départementale MONALISA (pour MObilisation NAtionale contre L’Isolement des Agés) sera très prochainement une réalité dans l’Orne.