78e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie, l’Orne reconnaissante et émue

Matinée du souvenir particulièrement émouvante, ce samedi 20 août, au Mémorial de Montormel, pour le 78e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie. Dans un contexte inédit de guerre au cœur de l’Europe, d’importantes délégations étrangères ont répondu à l’invitation du Conseil départemental de l’Orne. L’Ukraine était en toute première ligne, aux côtés des troupes de Pologne, conduites par son nouvel ambassadeur.

Actualité - 22/08/2022

C’est là, au cœur de la Poche de Falaise-Chambois, entre le 18 et le 21 août 1944, que finit de s’effondrer – après le Débarquement sur les plages normandes – la puissante machine de guerre allemande, à laquelle résista la 1re Division blindée polonaise du général Maczeck, forte de 20 000 hommes. Sur les 100 000 Allemands pris au piège, plus de 10 000 ont péri en ces lieux. 

Une balise de la Paix

Ce samedi 20 août 2022, le Président du Conseil départemental, Christophe de Balorre, a présidé une cérémonie au retentissement tout à fait inédit, alors-même que la guerre continue à faire rage en Ukraine, pays ami dont l’ambassadeur avait spécialement dépêché sur le site le 1er secrétaire et un conseiller de l’ambassade. Un moment placé sous le signe de la reconnaissance éternelle envers les forces françaises et les 150 000 soldats alliés – Américains, Britanniques, Canadiens et Polonais – venus vaincre l’ennemi commun, dans ce combat ô combien meurtrier, considéré comme l’une des plus grandes batailles de l’Europe.
 
Entouré de nombreux invités, dont le Préfet de l’Orne, Sébastien Jallet, et le nouvel Ambassadeur de Pologne en France, Jan Emery Rosciszewski, le Président de Balorre a réaffirmé combien « le devoir de Mémoire continue de nous guider, pour atteindre ces lieux éternellement dédiés à l’hommage collectif. Ce haut-lieu de notre Histoire porte à jamais les stigmates indélébiles de cette effroyable bataille, que les Allemands – eux-mêmes – baptiseront « Stalingrad en Normandie ». Et de souligner  « la mobilisation du Département pour le rayonnement du Musée Mémorial de Montormel, dont la découverte constitue, aujourd’hui encore, une plongée inoubliable – d’une rare portée – dans l’enfer de la Bataille de Normandie », et la volonté de « faire évoluer cet espace muséographique de référence, passé – avec la disparition des derniers survivants – d’une approche purement commémorative à un univers historique moderne et vivant, portant une attention toute particulière aux jeunes, incontournables « passeurs de mémoire ». C’est là, pour l’éternité, qu’est solidement posée une balise de la Paix. Sur le chemin de l’effort, de l’audace, de l’espérance, elle nous rappelle – s’il en est besoin – qu’une seule fausse note dans le concert des nations suffit à faire basculer le monde entier dans les ténèbres ! »
 

78e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie

Héritiers fidèles de milliers de héros

Avant les dépôts de gerbes, Christophe de Balorre a évoqué le contexte international inédit : « Au moment-même où nous honorons la mémoire des milliers de victimes de ces atroces combats de la fin de la Bataille de Normandie, la guerre fait rage à nos portes ! ». Et le Président du Conseil départemental d’assurer : « En ce jour, comment ne pas dire, publiquement, notre immense fierté d’accueillir comme invités d’honneur, les représentants de Son Excellence Monsieur l’Ambassadeur d’Ukraine, dont le drapeau a été hissé au pied de ce mémorial. Ses couleurs – jaune et bleu – nous rappellent les innombrables souffrances vécues depuis de trop longs mois par ce peuple ami. Elles nous conjurent, aussi, de ne pas oublier le sacrifice de ces jeunes soldats canadiens d’origine ukrainienne engagés, en cet été 1944, sur les opérations du débarquement en Normandie et dans les effroyables combats de cette Bataille de Montormel ; ils reposent, non loin d’ici, dans le cimetière de Cintheaux. » 

Saluant « l’inépuisable générosité avec laquelle le peuple polonais a déjà accueilli plus de 3 millions de réfugiés, plaçant la Pologne – dont les tensions avec la Russie ne datent pas d’aujourd’hui – au cœur de l’aide occidentale à l’Ukraine », Christophe de Balorre a conclu : « En ce jour, comment ne pas unir nos voix pour condamner, avec la plus grande fermeté, cet acte de guerre, appeler à la raison les dirigeants russes dont on ne sait toujours pas jusqu’où le fanatisme les conduira. Alors qu’ils s’entêtent à avancer sur la voie de la violence et de la provocation, formons le vœu que le dialogue et la sagesse finissent, rapidement, par l’emporter. En héritiers fidèles des milliers de Héros de la Bataille de Normandie, exhortons tous les peuples, au-delà de leurs différences, à être des artisans de Paix, pour que vive la Liberté ! »

78e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie

Hommage au général Maczek

L’hommage officiel de la matinée a débuté par la messe solennelle pour la Paix, en l’église St-Martin de Chambois. A l’issue de l’office, présidé par Mgr Feillet, évêque de Séez, entouré de Mgr Brard, ancien aumônier militaire, du Père Brzys, recteur de la Mission catholique polonaise de Paris, et son prédécesseur, Mgr Jez, une cérémonie du Souvenir s’est tenue au monument aux Morts de la commune, animée par les musiciens de l’Indépendante de Messei.

Sur le site du Mémorial de Montormel, les honneurs ont été ensuite rendus au général Maczek. Près du buste du commandant de la Première Division blindée polonaise, offert par la Pologne en 2014 ; l’occasion de saluer la bravoure des Polonais qui durent affronter, ici, la terrifiante division SS blindée Das Reich, deux mois après que celle-ci ait perpétré l’inqualifiable massacre d’Oradour-sur-Glane.

78e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie

L’Ukraine, invitée d’honneur

Suivaient les dépôts de gerbe au pied du Mémorial, qui domine la Vallée de la Dives et la plaine, auxquels participaient, notamment, les Cadets de la Gendarmerie. Plusieurs centaines de personnes, invités et anonymes, se sont associés aux émouvants hommages, appréciant notamment la prestation des musiciens du prestigieux orchestre militaire polonais de la 11e Division blindée de Żagań.

Les délégations étrangères étaient conduites par l’Ambassadeur de Pologne en France, Son Excellence M. ROSCISZEWSKI, le Consul général de Pologne, M. SZYDLO, l’Attaché de Défense de Pologne, M. KURKOWICZ, le Général TRYTEK, Commandant la 11e Division blindée polonaise, le Général BARABIEDA, Commandant la 10e Brigade de Cavalerie polonaise, le 1er secrétaire KARTAVAYI et le conseiller d’ambassade VASNEVSKYI, pour l’Ukraine, invitée d’honneur. 

 

78e anniversaire de la fin de la Bataille de Normandie